Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Graphique

la dégringolade des réserves de change de l’Algérie



Ahmed Ouayhai a vanté, dimanche 17 septembre devant les députés, la gestion prudente des réserves de change par l’Algérie. L’Algérie a pu résister trois années durant à l’effondrement de ses recettes d’exportations des hydrocarbures ainsi qu’à une baisse de plus de 50% des revenus de la fiscalité pétrolière, « grâce à des mesures financières prises par M. le président de la République, il y a quelques années ».

« La première de ces mesures a été le remboursement anticipé de la dette extérieure qui était supérieure à 20 milliards USD en 2005, en même temps qu’a été prohibé le recours à de nouveaux emprunts à l’étranger. La seconde a été la création du Fonds de Régulation des Recettes pour accueillir l’épargne du Trésor. La troisième mesure a été une gestion prudente des réserves de change malgré les recommandations de nombreux experts pour les placer à l’extérieur », a expliqué le Premier ministre.

Ce graphique de l’agence d’information financière de Bloomberg illustre pourtant une baisse continue de nos réserves depuis le milieu de l’année 2014. Après avoir atteint un pic à 194 milliards de dollars à la fin mai 2014, elles ont entamé leur baisse jusqu’à atteindre 106 milliards à la fin mai 2017. Actuellement, elles sont à environ 100 milliards de dollars, a précisé Ouyahia, sans donner de chiffre précis.

Durant les trois dernières années, les réserves de change ont fondu de 2,5 milliards de dollars par mois. À ce rythme, elles seront vidées au bout de 40 mois.


Lire la suite sur Tout sur l'Algérie.

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites