Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Accidents de travail

533 décès déclarés



87.000 recommandations ont été notifiées aux employeurs par la Caisse nationale des assurés sociaux durant les 5 dernières années concernant la prévention des risques professionnels, dont les accidents de travail.   C’est ce qu’ont annoncé aujourd’hui les responsables de la CNAS, à l’occasion d’un congrès international sur les risques professionnels organisé à la Safex. « Dans le cadre de ses activités en matière de prévention des risques professionnels, la CNAS a effectué 28.232 contrôles et enquêtes des accidents du travail et maladies professionnelles au niveau des entreprises, ce qui a permis de notifier 86.880 recommandations émises aux employeurs durant les cinq dernières années. » En la matière, ce sont les secteurs du bâtiment et des travaux publics qui sont le plus touchés pr e phénomène. En effet, que n’a-t-on pas entendu l’UGTA dénoncer les conditions de travail des « bâtisseurs » d’immeubles dont on enregistre une centaine de morts, sinon plus par an, des échafaudages. Et souvent l’on se rend compte qu’ils n’étaient même pas déclarés à la sécurité sociale, les employeurs ne jugeant pas utiles de le faire car payés à la tâche. Alors que la loi leur fait obligation de procéder à leur déclaration à la sécurité sociale même s’ils ont effectué un travail d’une journée, voire d’une heure. 51.500 accidents de travail ont été déclarés à la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS), dont 533 accidents mortels durant l'année 2016, selon le directeur général de la caisse, Tidjani Hassan Haddam. 533 décès dont on ne sair pas si leurs ayants droits bénéficieront des prestations des caisses de sécurité sociale, justement en raison de la non déclaration des employeurs. Médecine du travail : le parent pauvre En outre, la directrice de la prévention de la CNAS a indiqué que1.783 actions d'information et de sensibilisation sur la prévention des risques professionnels, à l’adresse des travailleurs, employeurs, stagiaires et apprentis en formation professionnelle, ont été effectuées par la Caisse. Cela, en plus de son accompagnement de 312 entreprises publiques et privées relevant des secteurs du BTPH, métallurgie et industrie, et a « assuré le suivi de la mise en œuvre de leurs plans d'action de prévention, ce qui a engendré, une baisse du taux des accidents du travail. » Selon les responsables de la CNAS, les employeurs sont très peut regardant en matière de médecine du travail. En ce sens qu’ils ne soumettent leurs employés à cette obligation que lors du recrutement, alors que la loi exige que cela se fasse de manière régulière, sous peine de pénalités pécuniaires. Toutefois, le contrôle en la matière demeure insuffisant puisque beaucoup d’entreprises ne s’y conforment pas. Et elles ne s’en inquiètent pas en dépite des campagnes de sensibilisation. Surtout lorsque l’on sait qu’au cours de la carrière professionnelle des maladies peuvent surgir, notamment en termes de baisse de la vue, de la surdité.                                                   


Lire la suite sur L'EcoNews.

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites