Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

De nouvelles émeutes à Bouira

les autorités algériennes dépassées par les manifestations en Kabylie



Des affrontements ont éclaté, mercredi dans la matinée, dans plusieurs quartiers de la ville de Bouira. Selon des sources locales, les escarmouches, qui se poursuivent au moment où nous rédigeons encore ces lignes, opposent les policiers des brigades anti-émeutes aux étudiants et lycéens qui ont manifesté pour la promotion de la langue amazighe.

Les escarmouches, qui n’ont fait pour l’instant que des blessés légers, ont éclaté lorsque des lycéens ont attaqué des brigades de policiers, stationnés dans certains quartiers de la ville pour parer à toute éventuelle manifestation des militants de la cause amazighe. Les agents de la police ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. S’en sont suivies des scènes de course-poursuite entre policiers et jeunes manifestants. Des devantures de magasins et de maisons ont été légèrement défigurées par des jets de pierres des uns et des bombes lacrymogènes des autres.

Par ailleurs, le recteur de l’Université de Bouira a décidé de fermer son établissement pour une durée indéterminée. Cette mesure radicale intervient au lendemain des émeutes violentes qui ont marqué hier mardi l’Université Mohand-Oulhadj de la ville de Bouira. Des heurts qui ont fait plusieurs blessés parmi les étudiants ayant  manifesté notamment pour la généralisation de l’enseignement de Tamazight.

L’article De nouvelles émeutes à Bouira : les autorités algériennes dépassées par les manifestations en Kabylie est apparu en premier sur Algérie Part.


Lire la suite sur Algérie Part.

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites