Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Assurances

Axa ne quittera pas l’Algérie



Dans un point de presse, hier au nouveau siège de Axa Assurances, Pierre Vasserot, responsable de cette compagnie, a tenu à démentir les rumeurs sur la mauvaise santé de son entreprise et son départ d’Algérie. Nous n’allons pas quitter l’Algérie et nous comptons rester ici pour très longtemps. Les informations qui ont fait état du départ de la compagnie ne sont que pures rumeurs.» C’est en ces termes que Pierre Vasserot, chief executive officer (CEO) de Axa Assurances Algérie, a qualifié les informations qui ont circulé, récemment, au sujet de la présence de la filiale algérienne de la compagnie française des assurances en Algérie et des difficultés auxquelles elle fait face pour améliorer sa rentabilité. En organisant un point de presse, hier au nouveau siège de la compagnie, situé au Val d’Hydra à Alger, le CEO d’Axa Assurances Algérie a voulu montrer à ses détracteurs que cette nouvelle grande acquisition suffit, à elle seule, pour démentir ces rumeurs. Selon lui, l’effort d’investissement consenti par la compagnie est la meilleure preuve qu’elle entend bien s’imposer sur le marché algérien. «Nous n’avons pas cessé d’investir en Algérie et nous allons continuer à le faire à l’avenir pour accompagner le développement économique du pays», a souligné Pierre Vasserot. Il en veut pour preuve, aussi, l’augmentation du capital d’Axa Assurances Algérie Vie de 1250 millions de dinars, qui passe ainsi à 2250 millions de dinars. «Cette étape importante témoigne de la confiance de nos actionnaires (le FNI et la BEA) et va nous permettre d’accélérer notre stratégie de développement en Algérie», a indiqué le CEO. A ce propos, le Pierre Vasserot a tenu à annoncer le lancement, en avril prochain, d’un nouveau produit professionnel dédié spécialement aux PME. Pour la filiale algérienne de l’assureur français, le marché algérien des assurances présente un potentiel énorme, notamment au sein des petites entreprises dont le taux de souscription aux assurances est toujours faible. C’est la raison pour laquelle, après une étude effectuée auprès de 600 entreprises, «la compagnie se prépare à lancer une offre spécifiques aux PME, avec des méthodes de travail innovantes en matière de souscription, d’accueil et d’orientation», a affirmé le CEO d’Axa Algérie. Sur le plan des résultats financiers, la compagnie attend de valider tous ces comptes mais affirme, d’ores et déjà, qu’elle a réalisé, en 2017, une croissance de 30% du chiffre d’affaires, «malgré la conjoncture difficile que le secteur traverse en Algérie». Elle passe ainsi de la 9e place à la 7e sur le marché des assurances, avec un taux de 4% des parts de marché. Axa Assurances avait indiqué, auparavant, qu’elle est devenue en 2016, pour la première fois, «rentable pour ses deux sociétés Vie et Dommages, après cinq années d’existence, alors qu’habituellement, une société d’assurance n’atteint la rentabilité qu’après 7 à 8 ans d’activité». Elle a également réalisé un ratio combiné, indicateur phare des assureurs, de 102%, en amélioration de 7 points par rapport à 2015 (109%). Son réseau repose sur 68 agences (salariés) réparties sur 26 wilayas et une dizaine d’agences indépendantes. Le capital d’Axa Algérie est réparti entre trois actionnaires : le groupe Axa (49%), le Fonds national d’investissement (36%) et la Banque extérieure d’Algérie (15%). La compagnie devrait améliorer encore plus ses performances dans les toutes prochaines années, notamment grâce à sa branche Axa Vie, qui a remporté en décembre dernier le contrat d’assurance des personnes de Sonatrach à l’issue de l’ouverture des offres financières.  


Lire la suite sur El Watan.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites