Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Conflit du Sahara Occidental 

le nouveau patron de l’ANC choisit son camp



Le nouveau comité exécutif du Congrès national africain (ANC) fraîchement désigné a réaffirmé son soutien indéfectible au droit inaliénable du peuple sahraoui à la liberté et à l’indépendance, condamnant le retrait du Maroc du processus de paix conduit par l’ONU. A l’occasion de la célébration du 106e anniversaire de la création de l’ANC, le président du parti au pouvoir en Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, a réitéré dans son discours samedi «le droit inaliénable du peuple du Sahara Occidental à l’autodétermination et à l’indépendance».

Le comité a condamné aussi, à travers cette déclaration, «le retrait du Maroc du processus de paix, sous l’égide des Nations unies», appelant l’ONU à ramener les deux parties à la table des négociations.

Dans le même contexte, Cyril Ramaphosa a relevé que l’ANC, par sa «tradition politique internationale», partageait la souffrance des peuples qui vivent les guerres et les conflits, faisant part de l’entière solidarité et de l’engagement de son parti en faveur du combat du peuple palestinien. «L’ANC réaffirme son engagement à apporter un soutien concret au peuple palestinien opprimé», a-t-il martelé dans son discours.

S’exprimant sur la situation en Afrique, le chef du Congrès national africain a fait part de sa préoccupation quant au trafic d’êtres humains et à l’esclavage. Et d’assurer : l’ANC «travaillera avec ses partenaires sur le continent et ailleurs pour combattre ces pratiques». «Notre parti continuera de soutenir le processus de paix dans les pays africains, comme le Soudan et le Soudan du Sud, afin de trouver des solutions durables aux questions en suspens ainsi qu’aux conflits frontaliers», a-t-il ajouté. Il a, en outre, salué l’engagement des organisations qui participent activement au travail de solidarité internationale et à l’aide humanitaire. Par ailleurs, le président de l’ANC a appelé les Etats-Unis à lever l’embargo économique contre Cuba, le qualifiant d’«illégal».

La célébration de la création de l’ANC a été marquée par la participation de l’ambassadeur de la République arabe démocratique sahraouie en Afrique du Sud, Radhi al-Bachir Asghayar, et des membres du corps diplomatique accrédités. Le parti du Congrès national sud-africain (ANC) a été fondé en 1912 par un groupe de personnalités éminentes opposées à la politique de discrimination raciale du pays, notamment le regretté Nelson Mandela et Oliver Tambo. Cyril Ramaphosa, 65 ans, a été élu en décembre dernier à la tête du parti, succédant au chef d’Etat, Jacob Zuma.

R. I.

L’article Conflit du Sahara Occidental : le nouveau patron de l’ANC choisit son camp est apparu en premier sur Algérie Patriotique.


Lire la suite sur Algérie Patriotique.

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites