Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Révélation. Sonatrach essaie de récupérer 480 cadres injustement écartés depuis 2015



C’est une véritable injustice que la direction générale de Sonatrach tente de corriger ces dernières semaines. Entre 2015 et 2016, pas moins de 480 cadres compétents et intègres de la compagnie nationale des hydrocarbures ont été écartés dans des conditions injustes et humiliantes, a-t-on appris auprès de plusieurs sources concordantes proches de ce dossier. 

Un dossier explosif que la direction générale de Sonatrach tente de gérer sans faire de bruit. Ces cadres ont cumulé pleurs années d’expérience dans les filiales du groupe Sonatrach. Certains de ces cadres ont beaucoup apporté à la première compagnie en Afrique durant toute leur carrière. Mais l’ancienne direction générale de Sonatrach conduite par Amine Mazouzi, l’ex-PDG, et ses deux proches conseillers et collaborateurs, Djamel Ould Ali et Yacine Merzougui, a décidé de liquider ces cadres qui dérangeaient par leur compétence, franc-parler et leur engagement en faveur d’une gestion saine et professionnelle du secteur pétrolier algérien.

Limogeages, départs volontaires à la retraite, les départ de ces 480 cadres entre 2015 et 2016 avaient causé beaucoup de tort au fonctionnement de Sonatrach. Lésés, désabusés, beaucoup de ces cadres ont fini par renoncer à servir leur pays alors que le secteur pétrolier algérien est en proie à sa plus difficile crise de ces 20 dernières années.

Selon nos investigations, ces cadres ont été injustement écartés parce qu’ils contestaient le trio des anciens décideurs de Sonatrach qui avaient, par exemple, décidé de suspendre la maintenance des sites gaziers et pétroliers de Sonatrach pour faire croire aux autorités politiques que la production se porte toujours bien.

Des erreurs en cascade et un malaise au sein des cadres. Les résultats sont catastrophiques. Dieu merci, le vent du changement commence à souffler sur Sonatrach et la nouvelle direction générale a décidé de rectifier le tir. Une quarantaine de ces cadres écartés ont été récupérés et tout un plan de management a été élaboré pour repêcher ce qui reste de ces 480 “cerveaux” éloignés contre leur gré de leur compagnie.

L’article Révélation. Sonatrach essaie de récupérer 480 cadres injustement écartés depuis 2015 est apparu en premier sur Algérie Part.


Lire la suite sur Algérie Part.

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites