Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Le fret aérien et maritime libéré




Suite à la levée du gel sur un ensemble de projets dans le secteur des transports, l'ouverture de l'activité du fret aux investisseurs privés nationaux est devenue effective. C'est dans ce cadre que le département ministériel en charge des Transports a vu, d'ores et déjà, le dépôt de quatre dossiers pour l'investissement dans le fret aérien et de six autres pour le fret maritime.


C'est ce qu'a indiqué aujord'huile ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, invité au forum de la radio nationale. il a soutenu que le traitement des dossiers reçus se fera par une commission composée d'experts en aéronautique civile ainsi que de spécialistes relevant de la Direction de la marine marchande et des ports (DMP). L'intervenant s'est dit satisfait quant à cette mesure, car l'implication des opérateurs privés dans ce domaine permet, à son sens, de promouvoir notre économie nationale et de hausser la part de l'Algérie dans le transport maritime de marchandises, cotée à seulement 24%. A ce titre, la flotte maritime nationale a été consolidée par l'acquisition de 10 navires en attendant la réception prochaine de 16 autres, a-t-il poursuivi.


A propos du réseau ferroviaire, Zaalane a fait savoir que le gouvernement s'attèle à développer ce mode de transport et se fixe comme objectif la réalisation globale de 6 300 km. Il affirme que 4 000 km sont déjà mis en service et 2 300 km sont en cours de réalisation et qui vont sillonner notamment les Hauts Plateaux et le Sud. La voie ferrée, a-t-il ajouté, se dotera de pas moins de 17 trains « Coradia » qui seront mis en circulation en mars prochain ; ils permettront ainsi d'améliorer considérablement ce type de transport. Le ministre a estimé que le développement du réseau ferroviaire vient en appoint au réseau routier pour partager la pression.


L'Etat envisage d'atteindre 17 millions de tonnes de marchandises et 60 millions de passagers à l'horizon 2021 et de raccorder tous les ports en vue de rentabiliser économiquement la voie ferrée. A propos de la compagnie aérienne nationale Air Algérie, l'invité de la radio a tenu à rappeler que cette dernière n'est pas déficitaire mais qu'il s'agit plutôt de difficultés financières gérables. Evoquant les embouteillages affectant la circulation routière à l'ouest de la capitale, le ministre des Travaux publics a déclaré qu'Alger connaît actuellement 48 projets de doublement et d'extensions. « le gouvernement a consacré 650 milliards de centimes pour la mise en place d'une joint -venture algéro-espagnole en vue de créer un centre qui sera chargé de l'installation et de la gestion intelligente de 1 500 points lumineux. Dans le même contexte, Zaalane a fait état de 300 panneaux à messages variables (PMV) indiquant différents renseignements à l'intention des citoyens et visant à assurer une meilleure fluidité du réseau routier algérois.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites