Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

INSUFFISANCE RENALE

22 500 malades en attente d’une transplantation de rein



Il faudrait environ 60 années pour éponger la liste des malades en attente d’une transplantation rénale, laquelle a tendance à s’allonger en raison de la faiblesse du nombre de donneurs vivant mais également des difficultés à faire accepter par les familles tout prélèvement d’organes sur des proches décédées, a indiqué le chef du service de néphrologie de l’hôpital Naffissa Hamoud, à Alger, le professeur Tahar Rayan. S’exprimant, lundi, durant l’émission l’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, le professeur Tahar Rayan explique que la liste des personnes en attente d’un rein est difficile à diminuer par les 235 à 250 greffes de reins effectuées annuellement, alors qu’à fin 2017, il existait déjà environ 22.500 insuffisants rénaux chroniques. Des causes de 50% des cas d’insuffisance rénale en Algérie, celui-ci met en avant l’hypertension artérielle ainsi que le diabète (environ 5 millions de cas répertoriés pour chacune de ces maladies. Il estime que ce nombre va aller en augmentant en raison, explique-t-il, du vieillissement de la population. Le chef du service de néphrologie de l’hôpital Naffissa Hamoud, à Alger, explique cette situation par la faiblesse du nombre de donneurs vivants, à laquelle s’ajoutent les difficultés à procéder à des prélèvements d’organes sur des personnes décédées, en raison du net refus de leurs familiers. Pour dire toute la complexité à entreprendre la lutte contre les maladies rénales, ce praticien rappelle qu’en plus des 22.500 patients subissant des séances d’hémodialyse, il en existe 25.000 autres qui sont traités pour une affection rénale terminale. Face à un tel constat, le professeur Rayane estime urgent de mettre en place un programme de prévention contre les maladies du rein « ce qui, relève-t-il a jusqu’alors été oublié par les autorités ». Commentant les avancées réalisées en Algérie en matière de greffe rénale, celui-ci assure que le pays est leader parmi les pays du Maghreb, parce que disposant des meilleures équipes pluridisciplinaires pour entreprendre des transplantations avec des résultats de succès de plus de 90%.


Lire la suite sur Réflexion.

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites