Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

LDC. ES Sétif- Aduana stars (19h, hc)

Benchikha en sursis…



Décevant au Ghana et à Bologhine, où les initiés n’ont retenu que le zéro point «récolté», le onze sétifien doit réagir pour sauver sa saison. S’ils veulent aller à la phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique, les partenaires de Zeghba ne doivent pas refaire le match de l’USMA, marqué par une aléatoire combativité et des erreurs de débutants. Les deux derniers buts encaissés font encore grincer des dents de nombreux supporters. Lesquels ne seront pas de la partie, ce soir. L’absence du 12e homme sera, à n’en pas douter, ressentie par les Noir et Blanc, appelés à surmonter le handicap d’un but et prendre le dessus sur une formation qui excelle dans l’intox et l’antijeu. Même s’il n’a rien d’un ogre, l’adversaire dispose d’une redoutable attaque. Djihad Boulahdjilet, le directeur sportif de l’ESS, le dit d’ailleurs : «Avec un but d’avance, l’adversaire ne va pas se découvrir. On s’attend à un match difficile. Obligée de faire le jeu et de presser, notre équipe ne devra pas en outre offrir d’espace à l’adversaire possédant une bonne et dangereuse ligne d’attaque. On doit la surveiller comme le lait sur le feu. Nous avons une belle carte à jouer à condition d’être efficaces devant les bois d’Aduana, disposant d’un bon gardien et d’une défense plus ou moins prenable. Il est vrai que nous connaissons un peu mieux les forces et les faiblesses de l’adversaire, on ne doit pas pour autant baisser la garde.» La fluctuation de l’effectif est l’autre casse-tête des Sétifiens. Le cumul de cartons contraint Hamza Aït Ouameur — élément important dans l’échiquier — à zapper le rendez-vous. Rebiai, qui a remplacé Ziti au flanc droit de la défense à Bologhine, prendra place au milieu à côté de Djahnit et Sidhoum — brouillons depuis un bail. Au repos forcé depuis des semaines (à cause d’une fracture du 3e métacarpien), Bakir a été convoqué. En congé de maladie depuis plus de cinq semaines, Nadji (blessé aux côtes lors du match ESS-Real Bangui) est, quant à lui, inscrit aux abonnés absents. Selon certaines indiscrétions, l’évolution de l’état de santé du joueur en question, qui n’a plus remis les pieds à Sétif depuis le fameux match, est méconnue du staff médical du club. L’interminable «congé» de Nadji, qui a terminé en queue de poisson sa saison, complique un peu plus l’existence de Benchikha se trouvant plus que jamais en sursis. Les choix tactiques de l’ex-sélectionneur national — un adepte du jeu à l’italienne — sont contestés par aussi bien par la direction du club que par de nombreux observateurs et initiés. La gestion du dernier USMA-ESS a non seulement délié les langues mais donné à réfléchir aux décideurs de l’ESS. Pour sauver sa tête et la calamiteuse saison de son équipe, Benchikha, dont la compétence n’est pas remise en cause, doit impérativement trouver la bonne formule. 


Lire la suite sur El Watan.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites