Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Tribune. “Non monsieur le ministre, les collectivités locales doivent produire leur propre énergie”



Monsieur le ministre de l’Energie, il est impératif et urgent de trouver des sources alternatives d’énergie pour les besoins domestiques de la nation et réserver les hydrocarbures pour l’export au risque de ne pouvoir importer notre nourriture et le reste.

Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a déclaré le 19/3/2018 que ‘‘la fête de la Victoire doit nous inspirer d’autres victoires sur le sous-développement… ses séquelles et ses contrecoups”.  Qui a entendu cet appel douloureux, à un peuple qui n’a jamais rien inventé de notable, pour répondre : présents, Mr le président ?! Ceux qui ont entendu sont à l’étranger et leurs réponses sont passées au broyeur de documents, par les intellectomanes, dénoncés, identifiés et indiqués par Malek Bennabi (paix à son âme).

Malek Bennabi l’avait prédit. Ils ont réussi à accomplir la basse besogne de recaler l’Algérie dans l’obscurantisme afin d’assouvir leur égoisme aux dépens et au détriment de toute une nation. Non, ce n’est pas une fatalité, ni un mauvais sort jeté à l’Algérie pour rester à la traine des nations. Il y a main malveillante et pernicieuse.

Mr le Ministre. La seule solution patente et plausible pour réconforter le peuple serait : les collectivités locales doivent produire leur propre énergie et en vendre le surplus, l’appoint à l’Etat.

Est-cela possible ?! Oui, Mr le Ministre, elles seront à même de produire l’énergie et beaucoup d’autres commodités, si seulement il est fait appel au savoir-faire algérien qui ne profite aujourd’hui qu’à l’Occident. Cela est parfaitement dans les cordes des ingénieurs algériens qui sont pressés de vous le démontrer, dès demain à l’aube à Sidi Bel Abbès  (SBA), sans recourir aux mystifications et attrape-nigauds, à tord et sciemment appelées énergies renouvelables pour épater les tarés et pour ne pas affranchir les caves.

L’appel solennel du président arrive à point nommé pour secouer les tire-au-flancs, les indolents, les assistés de l’Etat-providence et les fatigués de naissance. Voilà le grand handicap, le joug et le fléau qui entravent l’essor et le développement de l’Algérie, ces néfastes intellectomanes que la clairvoyance de Malek Bennabi a révélés et signalés, sans que personne n’y prenne garde.

Sans accuser personne nommément, d’aucun tord, (loin de nous) il est utile de surligner qu’en Algérie, un complexe d’infériorité mine le moral de beaucoup de gens, parmi les décideurs qui ne croient pas et dénient à leurs concitoyens la capacité d’inventer ou d’innover et les taxent d’escrocs. Si toutefois, tel serait le sentiment d’éventuels conseillers qui vous dissuaderaient de venir vérifier nos assertions, nous vous supplions, afin de rendre le plus grand service à notre patrie de porter plainte contre nous pour tentative d’imposture et d’arnaque contre l’Etat.

Par votre déclaration ‘‘d’apocalypse now’’, vous avez jeté l’effroi et la torpeur sur une population déjà paupérisée qui ne mange pas de viande, à laquelle le poisson est interdit, qui ne survit que grâce à la subvention du pain, du lait et un tantinet de sucre et que de surcroit vous avez angoissée quant à sa survie, dans le noir et le froid. Vous vouliez, en toute sincérité et prévoyance, tirer la sonnette d’alarme, voilà que le peuple s’alarme de facto d’appréhension de disette et de dèche. Venez, svp, à Sidi A pour vous rassurer et rassurer le peuple que l’avenir très proche sera radieux, car la première richesse d’un pays sont ses savants, la seule valeur refuge, pérenne et inox à tous les acides internes et externes, même aux maudits intellectomanes.

Vous êtes tenu de faire amende honorable à notre invitation avec toute la bienvenue à SBA, pour rendre au peuple sa sérénité, sa dignité et sa fierté. Il est certain et inévitable que des maudites voix indignes aux diplômes frelatés vous aviseront de ne pas faire le déplacement à SBA pour protéger leurs prébendes, prétextant l’arnaque et les combines dont ils sont les détenteurs notables et notariés. Nous sommes disposés à les confondre devant des panels de votre choix, pour les démasquer, dussent-ils ameuter leurs souffleurs parmi les djinns et les inns. Encore une fois, svp, Mr le Ministre veuillez croire que l’Algérie n’est pas en reste des autre pays et que par la Grâce d’Allah (JJ) elle recouvrera sa splendeur, son prestige et sa gloire.

Si vous admettez que des ingénieurs japonais ont bâti le Japon, des ingénieurs allemands, français, russes, chinois ont fait de même pour leurs pays respectifs, vous devrez admettre sans concession, ni m’zia que des ingénieurs algériens sont capables de faire autant, sinon mieux pour l’Algérie.

Si vous ne croyez pas cela, vous aurez délibérément et froidement décidé d’assassiner les capacités cérébrales du pays, dans la lignée des as de l’import – import. Pendant longtemps, les ‘’intellectomanes’’, cette hideuse espèce de parasites, dénoncée, décrite et identifiée par Malek Bennabi ont sévi sur l’Algérie, en la vidant de sa substance cérébrale pour faire régner l’incompétence, l’inaptitude et l’impéritie totale. Ils ont bien servi, comme ils ont été bien servis par leurs acolytes étrangers. Ils habitent à Alger sur Seine, sur lac Léman… Idiots utiles de l’ennemi, ils ont constitué le meilleur atout entre les mains des étrangers qui ont fait de l’Algérie, leur vache à lait, en gardant jalousement leur savoir-faire. Les brevets et licences constituent une rente viagère en milliards à leurs détenteurs, Oubliant ou ignorant qu’il n’existe pas de sot sur terre qui vendrait sa poule aux œufs d’or, ils ont stupidement dépensé des fortunes, en croyant que l’Algérie peut acheter le savoir faire des autres, en répétant, depuis l’indépendance :

–              Nous exigeons le transfert de technologie, alors qu’ils sont incapables de comprendre ces technologies.

–              Nous voulons jouer gagnant, gagnant avec les partenaires étrangers, alors qu’ils sont nuls dans le jeu de poker des échanges internationaux.

–              Nous voulons des experts étrangers. L’Algérie en trop vu et vomi des charcutiers, chaudronniers, ramoneurs venus en qualité d’experts étrangers.

Nous vous remercions infiniment d’avoir entamé le traitement adéquat à cette plaie dont souffre l’Algérie en posant votre doigt sur la source du mal. La consommation énergétique domestique atteint 80% de la production nationale totale. Il y a lieu de préconiser des solutions pour juguler ce penchant ou inverser la tendance.

Le journal vous communiquera le nom et les coordonnées du président de l’Alliance Ahrar Bennabi qui réside en Algérie, dans ses pantoufles, planqué à la télé.

Veuillez accepter mes salutations…

Dr. Hachemi Bachama, Vice Chairman of Ahrar Bennabi, Chicago, Ill.


Lire la suite sur Algérie Part.

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites