Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Projets pour le tourisme de montagne



Le tourisme de montagne dans la wilaya de Tizi Ouzou ne suscite toujours pas l’intérêt qu’il mérite. Mais, selon le responsable du secteur du tourisme, «une feuille de route de nature à remettre la wilaya sur les rails de sa véritable vocation ‘‘verte’’ et lui donner une vie économique a été élaborée par l’administration locale.

Conscients du fait que le tourisme ne doit pas reposer uniquement sur le balnéaire, qui demeure une activité exclusivement saisonnière, nous mettons le cap sur le tourisme de montagne». La potentialité naturelle la plus importante de cette partie de la Kabylie est sans conteste le massif du Djurdjura, avec Lalla Khedidja, son sommet le plus haut culminant à 2308 m.

Des endroits féeriques, favorables à la pratique du tourisme de montagne (sports d’hiver, randonnées pédestres, l’alpinisme et spéléologie). La forêt est également omniprésente avec ses différents sites, comme Yakourene et Mizrana.
La wilaya dispose en outre d’un patrimoine archéologique et de quelque 220 sites et monuments identifiés par la direction de la culture. Alors que la région recèle des sites naturels d’une grande valeur en la matière, le développement touristique est plombé par les conditions d’insécurité qui ont prévalu dans la région à partir de 1993. Les stations climatiques qui attiraient jadis de nombreux touristes nationaux et étrangers sont tombées en désuétude.

Pour tenter de rattraper le temps perdu, les pouvoirs publics ont lancé un certain nombre de mesures parmi lesquelles la réhabilitation des structures d’accueil. Il faut rappeler que la majorité des 3827 lits que compte la wilaya est recensée dans les villes côtières ou dans les zones urbaines. La réhabilitation de l’hôtel El Arz de Tala Guilef, incendié en 1994 par un groupe terroriste, figure parmi les priorités engagées.

D’autres établissements hôteliers de montagne sont concernés par le programme de réhabilitation en cours. Il s’agit de l’hôtel Tamgout (Yakouren), l’auberge Le Bracelet d’argent (Ath Yenni).

En outre, le directeur du tourisme de la wilaya annonce que six forêts récréatives sont en projet à Harouza (Tizi Ouzou), Yakouren, Azazga, Bousheb (Aït Agouacha) et Tala Guilef.


Lire la suite sur El Watan.

Commentaires des lecteurs

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites