Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Gaïd Salah à l’installation du nouveau commandant des Forces Terrestres

«La sécurité de l’Algérie est au centre de nos priorités»



Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, Vice-Ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire a installé officiellement, jeudi, le Général-Major Saïd Chanegriha dans les fonctions de Commandant des Forces Terrestres, en succession au Général-Major Ahcene Tafer, mis à la retraite.

Gaid Salah a rendu hommage au désormais ancien commandant Ahcene Tafer, «pour tous les efforts laborieux qu’il a pu consentir tout au long de son riche parcours professionnel, notamment pendant ses années aux Commandes des Forces Terrestres». Après l’installation du nouveau commandant, le Général de Corps d’Armée a tenu une rencontre avec le Commandement et les cadres des Forces Terrestres, où il a prononcé une allocution d’orientation à travers laquelle il a rappelé «les efforts colossaux consentis au service du développement et de la modernisation de toutes les composantes des Forces Terrestres», a indiqué le ministère de la Défense nationale dans un communiqué. Ahmed Gaid Salah a souligné que les acquis dont jouit aujourd’hui le corps de bataille de ces Forces en termes d’aptitude au combat, et de grands pas de développement, sont sans aucun doute le fruit des efforts fournis tout au long de ces dernières années sur plus d’un échelon, et l’aboutissement du soutien exceptionnel qui leur a été accordé par le Haut Commandement grâce à sa vision clairvoyante des différents défis et enjeux. «A ce sujet précisément, je tiens absolument à ce que les fondements de l’état-prêt auquel nous aspirons au niveau du corps de bataille de l’Armée Nationale Populaire en général, et au niveau des Forces Terrestres en particulier, soient érigés sur les principes de la parfaite complémentarité et de la cohésion spontanée, de manières fonctionnelle et opérationnelle, entre les différentes composantes, de sorte à ce que ce corps de bataille soit une seule et même entité, qui ne saurait être en bonne forme sans que le soient tous ses organes sans aucune exception», a-t-il lancé. Selon lui, il incombe au Commandement des Forces Terrestres, au regard de la dimension considérable de son corps de bataille, et vu la nature des missions qui lui sont assignées, une grande et sensible responsabilité, qui est de sécuriser chaque parcelle du territoire de l’Algérie et de ses frontières, de préserver sa souveraineté nationale et de la prévenir de tout danger qui pourrait la guetter. «Ceci est une immense et noble responsabilité à la fois, car elle fait l’honneur de nos Forces Armées, comme étant la source voire le symbole, aux côtés de l’ensemble des autres Forces, de la puissance de l’Armée Nationale Populaire digne héritière de l’Armée de Libération Nationale, qui place la sécurité de l’Algérie et sa défense au centre de ses priorités», a-t-il affirmé. L’installation du nouveau Commandant des Forces Terrestres intervient au lendemain de l’installation du Général-Major Hamid Boumaïza dans les fonctions de Commandant des Forces Aériennes, en succession au Général-Major Abdelkader Lounes, lui aussi admis à la retraite. A cette occasion, le chef d’Etat-major de l’ANP a appelé à tirer profit des erreurs d’autrui. «Le cadre militaire responsable n’est pas un simple fonctionnaire qui se contente des heures de travail réglementaires pour ensuite vaquer à ses occupations», a-t-il déclaré, ajoutant que «le cadre militaire, notamment celui à qui incombent de lourdes responsabilités qui affectent directement la nature des missions assignées qui influent systématiquement sur la cadence des efforts consentis pour le développement, qui a un lien direct certain avec le moral des personnels (…) est celui qui est plein d’esprit de responsabilité et qui est convaincu du sens du devoir, prouvant effectivement et sur le terrain qu’il est digne de la confiance placée en lui». «La responsabilité n’est pas un poste avec lequel se vanter ou un grade avec lequel se flatter, la responsabilité est un ensemble de réelles qualifications, de conduite exemplaire, de comportement irréprochable et de commandement rationnel», avait-il encore souligné. Les changements qui ont touché les commandants des forces terrestres et aériennes s’inscrivent dans un vaste mouvement de changement au sein de l’armée.

Installation du commandant de la IIIe région militaire

Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, Vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire, effectuera à partir d’aujourd’hui une visite de travail à la IIIe Région militaire à Béchar durant laquelle il procédera à l’installation du commandant de cette Région, a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale. «Monsieur le Général de Corps d’Armée présidera, le dimanche 23 septembre 2018, au nom de Son Excellence Monsieur le président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, ministre de la Défense Nationale, la cérémonie d’installation du Général-Major Smaali Mostefa, en qualité de Commandant de la IIIe Région Militaire, en remplacement du Général-Major Chanegriha Saïd, désigné en qualité de Commandant des forces Terrestres», précise la même source.

Karim Aimeur


Lire la suite sur Le Temps.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites