Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

THEATRE DE MOSTAGANEM

Ouverture de la 6ème édition du festival de la poésie du Melhoune



En présence de Monsieur Le Wali Rebehi ainsi que les autorités locales et militaires et des élus locaux et nationaux que fut lancer la sixième édition du festival de la poésie du Melhoune, organisée par Monsieur Bendameche Abdelkader, une vrai médiatique vivante du patrimoine culturel du pays, ceci étant, cette édition était sous le patronage du ministère de la culture et la direction de la culture de la wilaya de Mostaganem. La poésie du Melhoune en général et surtout celle de Sidi Lakhdar Benkalouf c’est d’histoire poétiquement parlant où sont relatés la guerre, la religion, la paix ,la vie de tous les jours, les coutumes l’art, et en majorité les medihe sur Sinda Mohammed Rasoul Allah, car bien qu’il eut une grande notoriété et réputation dans la poésie, notre grand poète était issu d’une famille pauvre et  vécu pauvre et n’avait pas les moyens pour faire le pèlerinage mais son attachement aux lieux saints était si fort qu’il consacra plus de la moitié de sa vie au madihe c’était un moyen pour lui de prouver sa foi avec son cœur et ses paroles en même temps, sans pour autant oublier l’amour pour sa patrie puisqu’il dériva  la guerre de Mazagran(Qassat Mazagrân) de l’été 1558 avec détails et précisions puisque étant lui-même soldat qu’on le surnomma le  poète de la  guerre, son esprit et ses pensées  étaient sensationnels voire même inégalables et très appréciés dans tout le Maghreb  que toutes ses poésies furent reprises dans la majorité des chansons chaabi et interprétée par nos très grand chanteur tel que haj el Anka,Gerouabi, Bouadjadj et même par cheikh Hamada dans le bedoui, malgré tous les nouveaux instruments et de la technologie du son informatisée, le Chabbi n’a jamais pu être détrôné pour la seule raison qu’il a comme fond des paroles, la poésie du peuple sous laquelle tous pouvez se décrire avec précision  même un testament dont l’exemple vivant de la poésie (el moute ta3btni woule arde el barba) qui n’est autre que le testament de Sidi Lakhdar Benkalouf  à ses enfants Notons que cette inauguration de ce festival était très festive affichant complet ornée par l’interprétation des grands chanteurs tel qu’ Abdelkader Chaou, Ladmi mohamed,et le Cheikh Chiguer de la musique bédouine, et le poète Touhami Bachir ainsi qu’une bonne équipe de jeunes garçons relayant plusieurs chansons issues de la poésie du maedah errasoul , pour enfin se terminer sur une très belle mélodie chaabi d’Abdelkader Chaou qui n’a pu retenir les spectateurs femmes et hommes.


Lire la suite sur Réflexion.

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites