Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Mali

coup d'envoi des concertations sur la réorganisation territoriale



Le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga a donné mardi à Bamako, le coup d’envoi des premières concertations sur la réorganisation territoriale au Mali depuis 60 ans, et devraient se dérouler pendant trois jours dans toutes les régions du pays. "C'est la toute première fois depuis 60 ans, que l’Etat organise desconsultations sur la réorganisation des circonscriptions administrative denotre pays", a déclaré M. Maïga, cité par la presse locale, soulignant quecette action a pour but d’ancrer "la démocratie locale et participative". Le Premier ministre malien a promis à l'occasion, que l’Etat resteraattentif aux résultats de ces consultations, appelant les différentsacteurs à prendre part à ce débat. "La concertation régionale de Bamako se déroulera sur trois jours au coursdesquels, les participants plancheront au sein de trois commissionstechniques sur la réorganisation du District", a-t-il fait savoir. "C’est la première fois que l’Etat organise des consultations démocratiques sur la réorganisation administrative du territoire", a déclaré le responsable, dans son discours, selon le site d'information en ligne, Mali-actu. Le gouvernement malien a fait savoir dans un communiqué officiel, repris mardi par les médias que ces "concertations ont pour objet de mener une réflexion collective sur le statut, la configuration et le ressort géographique et territorial de la circonscription administrative".  Une synthèse nationale de ces concertations est prévue par la suite par le gouvernement malien, a ajouté la même source. Lundi, l’opposant Soumaïla Cissé a appelé, lors d’une conférence de presse au boycott de ces consultations, considérant que ces consultations portaient "les germes de la division des Maliens". Le découpage administratif des régions maliennes a constitué un point "d’achoppement politique" entrainant l’ajournement à 2019 des élections législatives, prévues initialement en novembre courant et décembre prochain.                 MondeAfrique


Lire la suite sur Radio Algérienne.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites