Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Avec DIX nouveaux remorqueurs

La flotte maritime se renforce



Avec l’acquisition de 10 nouveaux remorqueurs qui serviront la majorité des ports du pays, la flotte maritime nationale s’est renforcée avec un coût global qui dépasse les 67 millions d’euros.
Ces remorqueurs de dernière génération sont équipés de moyens très modernes qui leur permettent d’effectuer plusieurs tâches ; outre le remorquage de tous les types de navires, ils peuvent ravitailler les bateaux en haute mer, prendre part aux opérations de sauvetage et porter secours en cas d’incendie, a indiqué le PDG du groupe de service portuaires Serport, Achour Djelloul, lors de la cérémonie de réception de ces bateaux au niveau du port d’Alger. «Neuf de ces remorqueurs ont été acquis chez un fabriquant espagnol, par contre, un seul est acheté chez un fabriquant italien, Victoria», a encore ajouté le Pdg du groupe. Il faut dire que le parc maritime naval dispose d’une cinquantaine de remorqueurs, en majorité datant des années 70, et qui ne répondent pas actuellement aux exigences des ports : «une bonne partie de ces remorqueurs ne sera plus opérationnelle dans un futur proche», a indiqué le Pdg de Serport, lors de la présentation des nouveaux bateaux acquis.
Par ailleurs, le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelkader Zaalane, qui a présidé cette cérémonie d’inauguration des bateaux, a indiqué que ces acquisitions permettront à la flotte maritime de faire face à la grande demande sur les ports algériens, où transitent pas moins de 10 000 bateaux par an.
A cette occasion, Achour Djelloul a indiqué que l’activité de remorquage du groupe public des services portuaires Serport a engendré un chiffre d’affaires de 110 millions de dollars durant l’année 2017. Ce chiffre d’affaires est réalisé à hauteur de 13 millions pour le port d’Alger, 6 millions pour le port d’Annaba, 356 millions pour le port d’Arzew et 11 millions pour le port de Béjaïa, alors que le port de Skikda a réalisé un chiffre d’affaires de 30 millions de dollars. Avec l’acquisition de ces nouveaux bateaux, il est attendu que le chiffre d’affaires de ces ports connaîtra une nette amélioration, ce qui constitue des revenus en devises pour le groupe et l’Etat, a précisé encore Achour Djelloul.

R. E.


Lire la suite sur Le Temps.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites