Vous utilisez un bloqueur de publicité.
S'il vous plaît, désactiver le bloqueur de publicité pour continuer à utiliser notre site.

Sahara Occidental

blocus sécuritaire marocain à El-Ayoune et Boujdour occupées



Les deux villes occupées d’El-Ayoune et de Boujdour ont connu, mardi 4 décembre, un blocus répressif intense dans les rues et les ruelles, mené par les forces d’occupation marocaine à travers des opérations de répression et de violence à l’encontre d’un groupe de manifestants, se soldant par l’arrestation de deux journalistes sahraouis qui étaient en train de rapporter les faits.

Les forces d’occupation marocaine, rapporte l’agence de presse sahraouie (SPS), ont encerclé, depuis mardi matin, les rues et ruelles proches du quartier Mitala au centre-ville d’El-Ayoune occupée, et ce, en prévision des manifestations auxquelles a appelé la Coordination des droits de l’Homme, en vue de revendiquer l’application de la légalité internationale concernant le droit du peuple sahraoui à la liberté et ainsi que ses revendications légitimes.

Des patrouilles des forces d’occupation marocaine ont eu recours à la violence à l’encontre d’un groupe de manifestants constitué majoritairement de femmes, et ce, au niveau de l’avenue de La Mecque, a rapporté SPS, reprise ce jeudi par l’APS.

L’assaut féroce subi par les Sahraouis à El-Ayoune occupée s’est manifesté à travers les patrouilles des forces d’occupation marocaine qui ont abouti à l’arrestation des journalistes et activistes des droits de l’Homme Ibrahim El-Dihani et Nouzha Khettari alors qu’ils couvraient, constataient et recensaient les violations subis par les manifestants sahraouis. Les deux activistes ont été reconduits au siège de sûreté de l’occupation, précise SPS.

La ville de Boujdour occupée a connu le même scénario, où les forces d’occupation ont encerclé des citoyens sahraouis qui envisageaient de répondre à l’appel lancé par la Coordination des droits de l’Homme au Sahara Occidental. La SPS a indiqué que la journaliste sahraouie Houda Bokna a été agressée et empêchée de sortir du domicile familial, tandis qu’un autre groupe de manifestants a été victime de violences et de passage à tabac, à l’image de de Zinbou Babi et de Fatima El Hafidi.

R. I.


Lire la suite sur Algérie Patriotique.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites