Rassemblement des frondeurs du RND.. Ahmed Ouyahia sommé de partir



...

Même si les présents au rassemblement n’avaient pas tous le même objectif, le départ d’Ahmed Ouyahia est le trait d’union de tous ces frondeurs au sein du RND.

Des cadres et des militants du Rassemblement national démocratique (RND) on tenu hier matin, un rassemblement de protestation devant le siège du parti à Ben Aknoun, pour réclamer la départ immédiat du secrétaire général Ahmed Ouyahia. En gestation depuis quelques jours, le mouvement de redressement au sein du RND s’organise et passe à l’offensive. Des protestations contre le maintien d’Ahmed Ouyahia à la tête de ce parti ont été menées, pour la seconde fois, par les adversaires de l’ex-premier ministre. En effet, ils étaient une centaine à manifester durant la matinée, arborant des banderoles et donnant de la voix pour des slogans virulents contre le SG et du Parti. Les participants au rassemblement, organisé devant le siège du parti, ont réclamé son départ imminent, alors qu’Ouyahia bénéficie toujours du soutien d’une partie des membres du Conseil national du RND.
Même si les présents au rassemblement n’avaient pas tous le même objectif, le départ d’Ahmed Ouyahia est le trait d’union de tous ces frondeurs au sein du RND. Menés par Seddik Chihab, porte-parole du parti et responsable de la section de la wilaya d’Alger du RND, et Belkacem Mellah, ancien responsable au sein de la même formation et ex-ministre, les protestataires qui se réclament de la base militante du parti n’étaient pas tendres avec Ahmed Ouyahia. Sous les cris d’«Ahmed Ouyahia dégage !» ; «Vous êtes un traître !» ; «Vous avez couvert la mafia !».., les manifestants ont exprimé leur opposition au SG du RND. Dans une déclaration à la presse, Seddik Chiheb, a qualifié le refus de départ d’Ahmed Ouyahia d’«extravagance». «Ce secrétaire général est refusé par les Algériens. Comment ose-t-il tenir à ce poste (…) Je pense que son désir d’y rester relève de l’extravagance ou sert un agenda particulier», a-t-il accusé. Aussi, les contestataires d’Ouyahia, ont adressé plusieurs accusations à l’adresse du SG actuel du RND, dans un communiqué lu lors de ce rassemblement.
L’ancien premier ministre – qui fait l’objet d’une convocation par la justice où il devrait répondre, mardi 30 avril devant le tribunal de Sidi M’hamed, pour dilapidation des deniers publics et octroi d’avantages indus à des tiers – est accusé d’avoir piétiné la loi fondamentale et le règlement interne du parti. Il lui est reproché de servir ses propres intérêts et ceux de ses proches, et également, d’avoir permis aux gens sales d’intégrer le parti. Les contestataires d’Ouyahia lui ont reproché aussi d’avoir transformé le RND en un front de soutien durant les deux dernières décennies. Le 20 avril, un premier rassemblement de contestation contre Ouyahia a été organisé par le responsable du parti de la wilaya d’Alger, en l’occurrence Seddik Chihab.
Ce jour-là, plusieurs manifestants ont estimé qu’«un homme politique qui n’a pas pu gérer convenablement le gouvernement 8 fois durant est incapable de gérer un parti politique». Belkacem Mellah a, quant à lui, appelé à la tenue d’un congrès extraordinaire pour désigner une nouvelle direction au parti, rappelant qu’il s’est toujours distingué par son opposition à Ouyahia.
Fella H.


Lire la suite sur Le Temps.

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites