Alors que l’ex-premier ministre Ouyahia sera entendu aujourd’hui

Le ministre des finances auditionné hier par le parquet d’Alger



...

Le ministre des Finances et ancien gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Loukal, a répondu hier à la convocation du parquet d’Alger.

Attendu dès la matinée, il s’est présenté sans faire de bruit par la porte située sur la rue de la Liberté, parallèle à l’avenue Abane Ramdane, puis a quitté les lieux en milieu de journée, en évitant les nombreux journalistes présents sur place.

Officiellement, cette audition entre dans le cadre d’une enquête sur des «affaires de dilapidation de deniers publics», mais aucun détail sur ces dossiers n’a été livré par les autorités.

Pour des sources bien informées, Mohamed Loukal a été entendu en tant que témoin sur «des opérations de transfert de devises avec dérogation sur lesquelles pèsent des soupçons de surfacturation exécutées durant la période où il assumait le fonction de gouverneur de la Banque d’Algérie». Pour l’instant l’enquête n’en est qu’à son début.

Mais s’il s’avère que l’ancien argentier du pays a une quelconque responsabilité dans ce qui est qualifié de délits de «dilapidation de deniers publics» et de «privilèges indus», le procureur transmettra son dossier à la Cour suprême. En effet, avec son statut de ministre, Mohamed Loukal bénéficie du principe de privilège de juridiction. De ce fait, seuls les magistrats de la Cour suprême peuvent l’entendre en tant que prévenu.

Ce n’est pas le cas pour Ahmed Ouyahia, ex-Premier ministre, convoqué aujourd’hui en tant que témoin, par le parquet d’Alger, dans le cadre de la même affaire de «dilapidation de deniers publics et de privilèges indus» en lien avec «les dérogations de transfert de devise vers l’étranger».

L’ex-Premier ministre ne peut être poursuivi pour des faits qu’il aurait commis au moment où il exerçait sa fonction. Il relève d’un tribunal prévu par la Constitution, mais qui n’a jamais été mis en place.

Ce qui pose un sérieux problème qui nécessite jurisprudence. Aujourd’hui, Ahmed Ouyahia va être entendu par le parquet en tant que témoin, dans le cadre de l’ouverture d’une information judiciaire, mais nous ne savons pas quelle procédure le procureur utilisera après.


Lire la suite sur El Watan.

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites