«Bataille de Constantine» en 1956

les mensonges du Mossad



Par Mohamed Balhi – Une exposition se tient en Israël et raconte «le sauvetage de juifs du monde entier par le Mossad». Il y est fait part de massacres commis contre les juifs par les musulmans lors de ce qu’on a appelé la «Bataille de Constantine».

«Le 12 mai 1956, pendant 25 minutes, il y a eu une bataille acharnée à Constantine, en Algérie, lit-on dans alliancefr.com. C’était le seul incident de l’époque en Afrique du Nord et au Moyen-Orient dans lequel une communauté juive a été attaquée par un groupe armé organisé. Mais les juifs étaient prêts et ont riposté. Avec l’aide d’agents du Mossad et de conseillers comme Ibrahim Barzilai – une légende qui a été à l’origine de l’arrivée en Israël de quelque 80 000 juifs de pays étrangers pendant près de 60 ans de carrière dans le renseignement –, les juifs ont non seulement évité un massacre mais ils ont gagné.»

Cette victimisation, à travers une exposition mensongère, ne reflète pas exactement les rapports entre juifs et musulmans, qui ont cohabité ensemble en Algérie depuis des siècles. Même un historien comme Gilbert Meynier, après s’être trompé sur les chiffres donnés (plus de 250 israélites tués, alors qu’il s’agissait d’une douzaine de morts», avait fait son autocritique. «J’ai eu tort, en tout cas, de parler à ce sujet de ‘’pogrom’’,» avait-il reconnu.

Voici ce que dit le journal israélien Maariv, qui évoque cette bataille racontée par un agent du Mossad : «Barzilaï a le pressentiment que le FLN va commettre un attentat. Il donne donc l’ordre aux membres de sa cellule de s’armer de pistolets et de patrouiller, rue de France, l’artère principale du quartier juif de Constantine. A midi, une très forte explosion secoue la rue : un Arabe a jeté une grenade à l’intérieur d’un café. Les jeunes de la cellule de Barzilaï arrivent sur place très rapidement. Des femmes juives crient.

L’une d’elles désigne du doigt la ruelle vers laquelle le terroriste s’est enfui (…) Les jeunes juifs de ma cellule l’ont rattrapé et l’ont abattu (…) Nous craignions que les Arabes ne viennent se venger contre le quartier juif. Nous avons alors déployé quatre autres cellules sur des points stratégiques, à l’entrée du quartier juif. Certains juifs portaient des armes, avec l’autorisation des autorités françaises. Très rapidement, les coups de feu ont commencé à fuser de toutes parts. Et les juifs armés, furieux après l’attentat, ont commencé à se diriger vers le quartier musulman. J’ai donné l’ordre à nos hommes de prendre le contrôle de la situation et d’éviter tout débordement aux conséquences dramatiques.»

Le Mossad était actif en Afrique du Nord, il avait armé et réactivé des cellules dormantes à Constantine pour combattre le FLN.
Cette exposition est une supercherie de plus car elle ne dit pas que les juifs (il y en a même qui, quoique très minoritaires, étaient aux côtés du FLN) ont, à plusieurs reprises, été protégés par les musulmans (notamment sous le gouvernement Vichy).

Qui a accueilli les juifs chassés d’Espagne ? Qui a comme conseiller un juif (l’Emir Abdelkader) ? Qui était dans la proximité du dey Hussein ?

M. B.

Ndlr : Les opinions exprimées dans cette tribune ouverte aux lecteurs visent à susciter un débat. Elles n’engagent que l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à la ligne éditoriale d’Algeriepatriotique.


Lire la suite sur Algérie Patriotique.



Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites