AUJOURD’HUI DEVANT LA COUR SUPREME

Comparution d’Ouyahia et Zaâlane comme accusés



L’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia et l’ancien ministre des Travaux publics et des Transports Abdelghani Zaâlane sont officiellement convoqués par le juge enquêteur de la Cour suprême, en tant qu’accusés. Ils seront entendus aujourd’hui, mercredi 12 juin, selon plusieurs sources. Ahmed Ouyahia et Abdelghani Zaâlane sont poursuivis dans plusieurs dossiers de corruption et de dilapidation du denier public. Ils sont ainsi les premiers hauts responsables à être convoqués par la Cour suprême, mais ne seront pas les derniers. En effet, d’autres anciens et actuels membres du gouvernement, des walis et autres hauts fonctionnaires suivront dans les prochains jours. Pour rappel, un juge enquêteur de la Cour suprême a été désigné pour instruire le dossier des anciens membres du gouvernement et anciens Premiers ministres impliqués dans des affaires de corruption.  Ahmed Ouyahia et Abdelghani Zaâlane avaient été entendus par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed dans les dossiers des oligarques Ali Haddad et Mahieddine Tahkout. Au total, douze anciens hauts responsables seront auditionnés, jeudi 13 juin, par le magistrat de la Cour suprême. Il s’agit, outre Ouyahia et Zaalane, des anciens ministres Amar Tou, Boudjemaa Talai, Karim Djoudi, Amara Beyounes, Amar Ghoul, Abdelkader Bouazghi et Abdeslam Bouchouareb, de l’ex-wali Abdelkader Zoukh, et de l’actuel wali d’El Bayadh Mohamed Djamel Khenfar. La comparution d’Amar Ghoul (Sénateur) et Boudjema Talai (Député) dépendra de la levée de leur immunité parlementaire. Ces douze personnalités avaient déjà été auditionnées fin mai par le procureur du Tribunal de Sidi M’Hamed qui a transmis leurs dossiers à la Cour suprême, comme le prévoit la procédure. Les douze personnalités politiques sont poursuivies dans le « cadre d’enquêtes préliminaires effectuées par la gendarmerie concernant des faits à caractère pénal », avait indiqué le parquet de la Cour d’Alger dans un communiqué signé par le nouveau procureur Belkacem Zeghmati. Selon nos sources, les poursuites contre ces douze personnalités sont liées à l’enquête en cours sur l’homme d’affaires Ali Haddad. Ce dernier, incarcéré à la prison d’El Harrach depuis fin mars, est poursuivi dans plusieurs affaires liées à des attributions de marchés publics et de foncier.


Lire la suite sur Réflexion.



Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites