Documents exclusifs. Les millions d’euros versés par le fils d’Ouyahia à son notaire en Suisse depuis Dubai



...

Le fils d’Ahmed Ouyahia, Lamine Ouyahia, a transféré plusieurs millions d’euros et de dollars depuis Dubai aux Emirats vers les comptes bancaires de son notaire Salim Becha en Suisse. Algérie Part a obtenu des documents exclusifs qui retracent ces transferts de devises très conséquents. 

Selon nos investigations, ces transferts effectués depuis Dubai vers Zurich en Suisse concernent des opérations et des prestations de services effectuées en Algérie. Et les documents en notre possession démontrent effectivement que Lamine Ouyahia payait effectivement son notaire Salim Becha depuis Dubai pour le travail de consulting qui lui réalisait en Algérie. Des prestations effectuées en Algérie, mais rémunérées depuis Dubai et Zurich, nous sommes bel et bien face à un mécanisme sournois d’évasion fiscale. En effet, ces sommes colossales payées par le fils d’Ahmed Ouyahia n’ont pas été déclarées à l’administration fiscale algérienne. Et ces virements ont échappé totalement au contrôle des autorités algériennes. Et pourtant, les marchés et les activités ont été conclus ou réalisés en Algérie.

Ces pratiques scandaleuses portent un véritable préjudice à l’intérêt du Trésor Public en Algérie. Et pour cause, comme le démontre de document exclusif en notre possession, en octobre 2018, Lamine Ouyahia a versé depuis Dubai plus de 2,5 millions d’euros à son notaire Salim Becha qui a réceptionné cet argent au niveau de son compte bancaire à Zurich en Suisse.  Cet argent concerne clairement une commission pour des services réalisés en Algérie comme l’indique ce document bancaire authentique.

 

Lamine Ouyahia paie à Dubai son notaire qui reçoit son argent à Zurich alors que la prestation est faite à Alger. Une évasion fiscale qui soulève de nombreux soupçons. Et ces transferts de devises ne sont pas un cas isolé. Nous avons en notre possession plusieurs documents bancaires démontrant que Lamine Ouyahia a procédé à plusieurs paiements au profit de son notaire Salim Becha depuis l’étranger et toujours à partir de Dubai. L’argent atterrit à chaque fois en Suisse à Zurich comme il apparaît dans cet autre document obtenu au cours de nos investigations et qui porte sur un virement d’une somme fixée à 1,4 million d’euros.

Pourquoi Lamine Ouyahia traite-t-il de manière aussi privilégiée son notaire ? Selon nos investigations, les deux hommes sont très proches et même associés dans plusieurs affaires. C’est Salim Becha qui aide Lamine Ouyahia dans ses transactions financières à Alger. Et ce notaire bien côté à Alger dispose, comme par hasard, de bureaux à Paris et Genève.

Selon nos investigations, certaines sommes transférées passent par un réseau de bureaux de changes, une astuce employée par les deux hommes pour voiler au maximum la tracabilité de ces millions d’euros ou de dollars. Le fisc algérien ignore tout de ses commissions en devises. Les deux hommes s’enrichissent en Algérie, mais cachent leur argent à l’étranger. Les pertes financières sont énormes pour l’Algérie à cause de ces pratiques. Nous poursuivons nos investigations et nous reviendrons sur ce sujet avec de nouvelles révélations.

 

 


Lire la suite sur Algérie Part.

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites