Complexe sidérurgique de Bellara (Jijel)

Le projet en phase finale



...

Avec un état d’avancement de 96% au 31 juillet dernier, le projet de réalisation du complexe sidérurgique de Bellara à El Milia, dans la wilaya de Jijel, se trouve en phase finale, a-t-on appris auprès de Chems Eddine Aïssaoui, chef du département communication et relations publiques de la société AQS (Algerian Qatari Steel).

On apprendra par ailleurs que durant la dernière semaine du mois de juillet écoulé, le troisième laminoir d’une capacité de production de 500 000 tonnes/an de fil machine de différents diamètres a été mis en service. Les trois laminoirs d’une capacité totale de 2 millions de tonnes par an étant opérationnels, il reste maintenant à finaliser d’ici le 4e trimestre de l’année en cours, comme il nous a été précisé, l’unité de réduction directe de 2,5 millions t/an et les deux aciéries électriques de 2,2 mt/an. Une fois les unités de la première phase achevées, la capacité de production sera de 2 millions de tonnes/an à raison de 1,5 mt/an de rond à béton et 500 000 t/an de fil machine.

Le complexe sidérurgique de Bellara, fruit d’un investissement de 2,1 milliards de dollars, revêt une importance d’intérêt national puisqu’il vise la satisfaction des besoins en rond à béton et fil machine et, par conséquent, une réduction des importations d’acier. Tout a commencé pour ce projet, plusieurs fois remis aux calendes grecques, avec le mémorandum signé à Alger le 7 juillet 2012 par le ministre algérien de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement et le ministre qatari de l’Economie et des Finances, qui sera suivi en mars 2013 par le pacte des actionnaires signé en présence des Premiers ministres des deux pays. Après la conclusion de la convention de financement entre Sider et le Fonds national de l’investissement (FNI) en septembre 2013, les statuts de l’AQS sont paraphés en décembre de la même année au siège du ministère de l’Industrie, à Alger. L’assemblée générale de cette société par actions, dotée d’un capital de 58,61 milliards de dinars, réunie le 20 janvier 2014 à Jijel, fait ressortir une participation de 49% de Qatar Steel International (DSI), 46% pour le groupe industriel Sider et 5% pour le FNI.

Le complexe, érigé sur une superficie de 216 hectares dans la zone industrielle de Bellara, emploie actuellement 1000 personnes, un effectif qui devrait atteindre, une fois toutes les unités en marche, 1800 travailleurs. L’AQS, qui lorgne les marchés extérieurs, en particulier celui de l’Afrique de l’Ouest, a déjà établi des contacts en Mauritanie et au Sénégal. Et pour s’assurer une production excédentaire pour ces éventuels marchés, il est prévu à long terme de réaliser la deuxième phase du programme d’investissement du projet pour porter la production à plus de 4 millions t/an et l’injection pour ce faire de près de 2 milliards de dollars. Une étude de marché, assure-t-on, devrait déterminer les produits à privilégier pour combler les besoins nationaux, notamment à l’adresse des secteurs de la transformation et de l’automobile.


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites