Les certifications internationales obtenues

GICA se lance dans la production de ciment pétrolier



Le Groupe industriel du ciment algérien (GICA) a finalisé le processus de certification nationale et internationale, ainsi que les essais nécessaires au lancement de la production du ciment pétrolier en Algérie, dans l’objectif de réduire de manière significative l’importation de ce produit utilisé actuellement par Sonatrach et ses partenaires étrangers. La demande globale d’environ 200 000 tonnes devrait être satisfaite en grande partie localement par la cimenterie de Aïn El Kebira à Sétif. Des perspectives d’exportation sont aussi inscrites dans les projets du groupe public des ciments.

Avant-hier, la ministre de l’Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt, a affirmé lors d’une visite effectuée à la cimenterie de Aïn El Kebira (Sétif) que l’obtention de deux certifications internationales pour le ciment pétrolier «met définitivement un terme à l’importation» de ce produit et «ouvre de nouvelles perspectives pour son exportation». L’obtention de ces deux certifications pour le ciment pétrolier par l’American Pétrolium Institute (API) concerne la qualité du produit, ainsi que l’organisation et le management. Djamila Tamazirt a souligné en outre que la production locale du ciment pétrolier devrait permettre «de réduire une facture estimée à près de 30 millions de dollars». La ministre a soutenu que la production du ciment pétrolier de Aïn El Kebira «permettra de répondre aux besoins en la matière du groupe Sonatrach et des sociétés pétrolières étrangères activant en Algérie». Elle a relevé que l’obtention de ces certifications internationales permet «de s’orienter vers l’exportation, notamment vers les marchés africains tels que la Libye».

Les essais techniques en vue de la production du ciment pétrolier avaient été entamés en 2016 par l’usine de Sétif appartenant à GICA, en vue de produire toutes les quantités demandées par les utilisateurs nationaux mais aussi étrangers. Le processus de certification et les essais techniques avaient été dirigés par des équipes mises en place par GICA en collaboration avec le groupe Sonatrach et la Direction générale de la recherche scientifique relevant du ministère de l’Enseignement supérieur, afin d’affiner les caractéristiques techniques conformément aux exigences des clients du groupe.

Des quantités expérimentales avaient été alors livrées au groupe Sonatrach qui avait validé la qualité des produits. Des contacts avaient été aussi entrepris avec d’autres clients étrangers établis en Algérie. Des retours d’expérience avaient confirmé que le ciment pétrolier produit par GICA à travers la cimenterie de Aïn El Kebira était conforme à la norme internationale. L’obtention des certifications, l’une nationale délivrée par l’Institut algérien de normalisation (Ianor), et la seconde internationale, appelée norme API, délivrée par l’American Petroleum Institute, permet désormais au groupe GICA de se lancer dans la production afin de satisfaire les besoins de Sonatrach et les entreprises étrangères qui exercent au niveau local mais aussi de placer son produit sur le marché international. En plus de la qualité des produits, la cimenterie de Sétif pourra aussi faire valoir une compétitivité en termes de prix qui seront nettement mois onéreux que les produits importés, selon GICA.


Lire la suite sur El Watan.



Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites