Gel des comptes des entreprises, emploi et importation de véhicules d’occasion

Les réponses des ministres



Le ministre des Finances, Mohamed Loukal, a annoncé hier, en marge de l’ouverture de la session ordinaire de l’Assemblée populaire nationale (APN), que l’avant-projet de loi de finances 2020 sera soumis au gouvernement la semaine prochaine. Le ministre, qui répondait aux questions des journalistes, n’a donné aucun détail sur l’avant-projet de loi en question, se contentant de dire que les détails seront connus le moment opportun.

Au sujet des salaires impayés des travailleurs des entreprises dont les patrons sont incarcérés, Mohamed Loukal a indiqué qu’ils seront versés «dans les prochains jours» et que «toutes les situations en suspens seront réglées». A la question de savoir si les emplois au sein de ces entreprises seront préservés, le ministre a réaffirmé qu’«aucun emploi ne sera supprimé, mieux encore, les emplois seront consolidés grâce aux administrateurs».

Sur le même dossier, le ministre du Commerce, Saïd Djellab, répondant à une question sur le blocage des importations de ces entreprises en raison du gel de leurs comptes bancaires, a affirmé que «la désignation d’administrateurs à la tête de ces entreprises allait permettre de régler ce problème».

A propos de l’importation des véhicules de moins de trois ans, M. Djellab s’est contenté de répondre que ce dossier «était toujours à l’étude au niveau du gouvernement».

De son côté, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Hassan Rabehi, a fait savoir, en réponse à une question de l’APS sur la durée que prendrait le dégel des comptes bancaires des entreprises concernées, que «quelle que soit la durée que prendra cette procédure qui relève de la justice, le but escompté est de préserver les entreprises et de conserver les emplois». Soulignant que «la justice demeure souveraine et il ne faut pas s’immiscer dans son travail», il a ajouté : «J’ai eu des réunions avec des représentants de ces entreprises à qui j’ai fait part de la volonté sincère du gouvernement algérien à accompagner leurs efforts et à œuvrer sérieusement en vue de leur venir en aide.» «L’Algérie a besoin aujourd’hui non seulement des entreprises performantes, mais aussi de toutes celles qui contribuent au renforcement de l’économie nationale», a-t-il conclu.

R. E.


Lire la suite sur El Watan.



Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites