MCA

Le P-DG de Sonatrach débloque 10 milliards et met fin à la crise



Les salaires seront-ils plafonnés ?

C’est une semaine assez mouvementée qu’a vécu le Mouloudia en raison de la crise financière qui a secoué l’équipe, car les joueurs n’ont pas manqué d’afficher leur impatience d’être payé, en dépit des assurances de Sakhri qui s’est retrouvé dans l’obligation de les rencontrer une nouvelle fois pour les rassurer en s’engageant à leur payer un mois de salaire, et cela grâce au concours de l’un des sponsors de l’équipe, en l’occurrence Ooredoo. En effet, le président du CA, Achour Betrouni, n’a pas eu une suite favorable à sa demande au P-DG pour qu’une rallonge financière soit débloquée, lorsqu’on sait que le budget de l’année 2018-2019 a été même dépassé. Le premier responsable de la firme pétrolière qui a ordonné l’ouverture d’une audit interne, a aussi pris la décision à ce que l’argent ne soit en aucun débloqué avant la fin de ce contrôle. Néanmoins, et après l’achèvement de la première partie, à travers laquelle il s’est avéré que la majorité du budget débloqué lors de l’été dernier a été consommé dans l’opération recrutement, le P-DG de Sonatrach a décidé à débloquer 10 milliards de centimes et met fin à la crise. 
Les anciens PCA ont été instruits de répondre favorablement aux responsables de l’équipe de football
A en croire une source digne de foi, on laisse entendre que si le P-DG de Sonatrach a décidé de débloquer l’argent avant l’achèvement complet de l’enquête, c’est pour la simple raison que ce dernier a pu avoir les explications nécessaires sur les dépenses de l’équipe de football et cela grâce aux informations qui lui ont été communiquées par ses proches collaborateurs, mais aussi les anciens présidents du CA. En effet, les présidents du conseil d’administration qui se sont succédé au Mouloudia ces derniers temps et cela au même titre que les membres de cette structure, ont eu des instructions de répondre favorablement aux responsables de l’équipe de football afin de mettre ainsi à leurs dispositions tous les moyens financiers nécessaires. Les rapports établis sur les dépenses financières n’ont jamais été pris en considération, même si la sonnette d’alarme a été tirée. Autrement dit, les anciens présidents du CA n’ont jamais eu les coudes franches et c’est la raison pour laquelle la faute ne peut en aucun cas leur être incombé.   
L’audit s’étalera aux budgets  de l’année 2018 
Ayant constaté que de grosses sommes financières ont été dépensées, le P-DG de Sonatrach a ordonné à ce que l’audit en question s’étalera aussi sur le budget de l’année 2018. Ainsi, il tient à déceler les lacunes dans la gestion afin de mettre de nouveaux mécanismes de gestion et qui permettront de rationnaliser les dépenses à l’avenir. En somme, ce responsable de la firme pétrolière a décidé de prendre les choses en main, et tient à minimiser les coûts et maximiser les dépenses, tout en assurant à ce que les joueurs, l’encadrement technique et médical soient régularisés à temps pour atteindre les objectifs tracés.
-------------------

Les salaires seront-ils plafonnés ?

Pour mettre à exécution les directives des responsables de Sonatrach, les nouveaux dirigeants du Mouloudia veulent une rupture totale avec les pratiques du passé. Il sera précisé que ce n'est pas au Mouloudia que des salaires mirobolants seront versés aux joueurs. Cependant, les dirigeants du doyen ont promis que les joueurs qui défendront les couleurs du club peuvent être certains d'être payés dans les temps. C’est là une certitude à laquelle s’ajoutera une autre. Les salaires des joueurs de l’effectif du Mouloudia seront plafonnés. Par ailleurs, un audit a été décidé, pour permettre d’évaluer la situation financière au sein du vieux club de la capitale. C’est ce qui contribuera à la mise en œuvre d’importantes réformes. Cette opération aura aussi pour but de mettre fin aux doutes entourant la santé financière du MCA. 
L’augmentation promise aux cadres de l’équipe remise en question
 On se rappelle que pour convaincre des cadres de l’équipe de prolonger leurs contrats, les anciens dirigeants avaient fait une promesse importante. Il s’agit d’une sensible augmentation de leurs salaires. Au vu du virage voulu par Sonatrach en matière de salaires, il est peu probable que l’engagement pris par l’ancienne direction soit tenu.  
Les fins de contrat montent au créneau
Comme on dit, une promesse est une promesse et elle doit être tenue, surtout si elle émane d’une direction d’un de nos plus grands clubs. Plusieurs cadres de l’équipe, dont Bendebka, Hachoud et Azzi, ont transmis une requête aux dirigeants actuels. Ils veulent que leurs salaires soient augmentés, comme cela leur a été promis. L’honnêteté exige de dire que leur demande est des plus légitimes, puisqu’un accord a été conclu dans ce sens. 
Que les hauts salaires lèvent le doigt ! 
Les cadres de l’équipe qui ont demandé des augmentations de salaires ne comprendront très certainement pas qu’on leur refuse ce qui a été gracieusement accepté à d’autres. Il faut savoir que plusieurs recrues ont paraphé leurs contrats, contre des mensualités qui avoisinent les 300 millions de centimes. Décodé, cela signifie qu’au Mouloudia, les hauts salaires ne sont pas du tout ce que l’on croit.
Kamel M.

 

 


Lire la suite sur Le Buteur.



Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites