Six manifestants mis sous contrôle judiciaire pour attroupement



Le juge d’instruction du tribunal de Bainem, à Alger, a mis sous contrôle judiciaire six manifestants, arrêtés hier lors de la marche des étudiants. Il s’agit de Fouad Bachene, Amar Rokeiba, Noureddine Khimour, Lyes Rachid, Slimane Hamitouche et Ali Mechoud. Ces étudiants, arrêtés parmi les manifestants, ont été poursuivis en justice pour «attroupement non armé, désobéissance et atteinte à l’ordre public».

A Constantine, le tribunal a prononcé «un an de prison ferme contre Amazigh Semmani pour le port du drapeau amazigh». «Il est le premier détenu à être condamné officiellement depuis le début des arrestations de manifestants pacifiques», affirme le Comité pour la libération des détenus d’opinion, qui fait état de la relaxe prononcée pour «son ami qui a été arrêté le même jour».

Pour rappel, le procureur du tribunal a requis dans cette affaire une peine de 5 ans de prison contre Amazigh Semmani et 3 ans contre son ami Fentiche Ameziane, la semaine dernière.

A Oran, deux jeunes manifestants ont été également présentés devant le procureur de la République.

M. S.


Lire la suite sur Algérie Patriotique.



Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites