La culture et le sport, maillons faibles de la campagne électorale



...

La campagne électorale des cinq candidats à la présidentielle est à sa troisième et dernière semaine. Les sujets stratégiques, politiques, économiques, sociaux font la une, cependant, d'autres thèmes, aussi indispensables que vitaux, à l'instar de la vision future sur la culture ou celle du sport restent le parent pauvre des interventions publiques des cinq candidats.

Pourtant, la ces corporations, culture et le sport sont plus que jamais présents dans la vie active. Pour d'importants segments de la communauté, la culture et le sport constitue leur seul moyen d'existence, c'est même leur raison de vivre. Ils sont particulièrement nombreux et leurs bulletins de vote est décisif pour le résultat final. Aussi ont-ils besoin d'une feuille de route tracée à l'avance, mentionnant les grandes lignes à adopter afin non seulement de redynamiser leur secteur mais également d'avoir des perspectives prometteuses pour l'avenir.

Ainsi, notre monde de la culture attend des autorités publiques un soutien fort et un accompagnement continu honorant l'acte de création. Il s'agit de consolider les acquis et d'aller de l'avant pour plus de créativité. Il existe au sein du ministère de la Culture une institution, le Conseil national des lettres et des arts, dont qu'il convient de faire élargir les prérogatives de sa mission, pour mieux être au service de nos écrivains, de nos artistes relevant du cinéma, du théâtre des arts plastiques, de la musique, de la calligraphie, de la chorégraphie et du chant de notre patrimoine.

Dans le domaine de la littérature, l'Algérie est fière de ses classiques immortels, à l'image de Taos Amrouche, Assia Djebar, Mouloud Féraoun, Kateb Yacine, Mohamed Dib Mouloud Mammeri ainsi que de ses écrivains ayant émergé après l'indépendance à l'instar de Tahar Ouattar, Benhadouga, Rachid Mimouni, Hamid Grine, Boudjedra, Maissa Bey, Kamel Bouchama, Amine Zaoui, Yasmina Khadra et bien d'autres. Il ne faut pas oublier les auteurs de le toute jeune génération qui sont fort nombreux et qui ne manquent pas de talent. Pour ces hommes de lettres, la parole doit être libérée afin de redynamiser davantage leur génie créatif et élargir leur inspiration. Il en est de même des cinéastes, des chorégraphes, des metteurs en scène, des artistes en arts plastiques, des auteurs et compositeurs en musique qui, par leurs œuvres, nous font redécouvrir notre véritable personnalité algérienne, notre identité, nos racines, notre histoire et notre patrimoine culturel.

La civilisation amazighe est en pleine renaissance dans notre pays. A ce titre, Il faudrait saluer les efforts titanesques du Haut-Commissariat à l'amazighité qui œuvre sans relâche à la promotion de cette culture. Depuis des années, cette institution multiplie les colloques, les rencontres, les séminaires à travers tout le pays, retraçant les grands thèmes civilisationnels du glorieux passé de notre pays. Des recherches et des études scientifiques sont ainsi organisées pour mieux connaître le parcours légendaire de

noms illustres, comme Massinissa, Jughurta et Mouloud Mammeri. Une multitude de livres en langue amazighe sont édités à cet effet, et il convient de promouvoir cette action pour éclairer et illuminer les épisodes encore méconnues de notre passé.

Le domaine du sport est, quant à lui, fédérateur et rassembleur par excellence. Déjà, en 1982, la victoire de l'Algérie sur l'Allemagne en coupe du monde de football a fait sortir dans la rue des millions d'Algériens en signe de nationalisme et patriotisme. En 2014, les mêmes scènes de liesse se sont produites à l'occasion de la participation de l'Algérie au Mondial du Brésil. Encore tout proche, l'Algérie championne d'Afrique en 2019, a été fêtée partout par le peuple algérien. Une foule impressionnante est sortie pour exprimer son attachement inconditionnel à son pays, sa fierté d'appartenir à un même drapeau, son unité indéfectible, son fort nationalisme et son patriotisme sans partage.

Le sport et la culture, deux voies pour gagner les cœurs des Algériens. Aujourd'hui le citoyen algérien, s'il accorde un grand intérêt à la politique et à l'économie qui le fait vivre, à ne néglige guère, les vertus éternelles qui contribuent et participent à l'épanouissement idéal de sa propre personnalité, de son identité, de ses racines et donc de son appartenance à une même et grande nation.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites