Le déficit de la balance commerciale se creuse



...

2019 a été une année difficile pour la balance commerciale de l’Algérie qui a connu une hausse de près de 50% de son déficit. Les 11 premiers mois de l’année écoulée ont été marqués par un déficit de 5,75 milliards de dollars, contre 3,88 milliards durant la même période en 2018, indique la Direction générale des Douanes (DGD).

Ce déficit est dû en premier lieu à la baisse du niveau des exportations algériennes, qui est passé de 38,12 milliards de dollars en 2018 à 32,62 milliards, soit un recul de 14,44%. Ceci alors que les importations représentent un volume de dépense beaucoup plus important que les exportations, même si elles ont marqué une légère baisse de 8,66%.

Le montant de la facture d’importation s’est ainsi élevé à 38,37 milliards de dollars contre 42 milliards durant la même période en 2018. La vente des hydrocarbures, qui représente l’essentiel des exportations algériennes, à hauteur de 85,01% contre 90,76% en 2018, a connu une baisse de 14,65%. Les exportations d’hydrocarbures se sont donc élevées à 30,25 milliards de dollars contre 35,45 milliards en 2018.

Les exportations hors hydrocarbures, qui sont déjà marginales, se sont réduites de 11,70% durant la période allant de janvier à novembre, pour s’établir à 2,36 milliards de dollars contre 2,67 milliards, rapporte l’APS auprès de la DGD. Les exportations hors hydrocarbures sont composées des demi-produits à hauteur de 1,78 milliard de dollars, en baisse de 16,31% par rapport à l’année dernière, qui étaient de 2,13 milliards.

Sont aussi concernés les biens alimentaires d’une valeur de 380,46 millions de dollars contre 342,81 millions, marquant une hausse de 11%. Sont comptabilisés également les biens d’équipements industriels pour un montant de 79,07 millions de dollars contre 84,72 millions, en baisse de 6,68%.

Parmi les produits exportés, figurent aussi les produits bruts pour une valeur de 87,39 millions de dollars contre 88,11 millions, les biens de consommation non alimentaires avec 34,17 millions de dollars contre 31,21 millions (en hausse de 9,46%) et les biens d’équipements agricoles avec 250 000 dollars contre 300 000 dollars en 2018 (en baisse de 15,12%).

Dans le volet facture d’importations, cinq groupes de produits sur sept ont enregistré des baisses durant la même période de référence. Les biens d’équipements industriels, qui représentent 32% de la structure des importations, ont totalisé une facture de 12,24 milliards de dollars contre 14,87 milliards pour les 11 mois de l’année 2018, marquant ainsi une baisse de 17,68%.

Les importations des biens alimentaires se sont élevées à 7,32 milliards de dollars contre 7,86 milliards (baisse de 6,94%), alors que celles des équipements agricoles ont totalisé 432,13 millions de dollars contre 514,69 millions.

La facture d’importation du groupe de produit énergie, comprenant les carburants et lubrifiants, a par contre enregistré une hausse en passant de 1 milliard de dollars à 1,14 milliard (hausse de 13,84%). De même pour l’importation des produits bruts qui a atteint 1,79 milliard de dollars contre 1,76 milliard en 2018. 


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites