USMA - Meftah

«Je mérite cette sanction»



...

«J’ai présenté mes excuses à Banouh juste après»

Le latéral droit Rabie Meftah s’est exprimé dans l’entretien qu’il nous a accordé sur sa suspension de trois matchs par la commission de discipline. Meftah reconnaît qu’il n’avait pas à commettre ce geste antisportif envers le joueur de la JSK, Banouh. Il a profité de cette occasion pour présenter de nouveau ses excuses au joueur de la JSK.

 

Commençons d’abord par cette sanction de la ligue qui vous a infligé trois matchs de suspension. Comment avez-vous réagi à cela ?
Je dirai que cette sanction est amplement méritée. Je ne vais pas contester cela car mon geste sur Banouh est violent. Moi-même, j’ai eu du mal à expliquer mon geste. J’ai reconnu mon erreur lors de mon audition auprès de la commission de discipline de la Ligue nationale. Je n’ai pas dit un mot pour tenter de justifier cela car c’est tout simplement injustifiable. J’ai expliqué clairement à la commission que ce geste ne devait pas se produire. C’est dire que cette sanction est méritée et je vais travailler à présent pour espérer revenir en grande forme après les trois matchs.

En toute franchise, aviez-vous eu une altercation verbale avec Banouh avant cette action ?
Non. Je ne vais pas mentir. Banouh ne m’a rien fait. Je n’ai rien à avoir avec ce joueur. Si je me suis comporté de cette manière, c’est sans doute en raison de l’intensité du match. Je me suis emporté sur l’action, sans plus. Banouh ne m’a rien fait et je lui ai demandé pardon juste après ce geste. Je me suis rapidement rapproché de lui pour lui demander pardon. J’ai aujourd’hui l’occasion de lui présenter de nouveau mes excuses et j’espère qu’il va les accepter.

Avez-vous rencontré Banouh à la fin de la rencontre ?
Oui. On s’est parlé à la fin du match et je lui ai présenté une nouvelle fois mes excuses. Je pense que j’aurais l’occasion de le rencontrer de nouveau et je n’hésiterai pas à lui présenter de nouveau mes excuses pour ce geste qu’on ne devrait pas voir sur nos terrains. Vraiment, je suis vraiment déçu et je le regrette amèrement.

Il faut dire que les observateurs n’ont pas été tendres avec vous après cette action au point où certains vous accusent d’être très agressif sur le terrain surtout qu’il s’agissait d’un match face à votre ancienne équipe qu’est la JSK.
Je pense qu’il n’y a pas lieu de polémiquer sur cela. J’ai déjà joué face à la JSK et j’ai même marqué par le passé. Jamais je n’ai manifesté ma joie ou fait un geste envers les supporters de la JSK. Dire que j’ai une revanche à prendre sur mon ancien club est faux. Je respecte la JSK et ses supporters. En tous les cas, je qualifie ceux qui m’ont insulté sur Facebook comme des gamins. Ils ne me connaissent pas vraiment car j’ai joué face à la JSK et ce n’est pas la première fois que cela m’arrive.

Etiez-vous sous pression avant ce Clasico ?  
Je pense que la pression était des deux côtés. Les matchs USMA-JSK ont toujours été très spéciaux. Même lorsque j’étais à la JSK, on était toujours sous pression lorsqu’il s’agissait d’affronter l’USMA. C’est un Clasico important dans notre championnat. Les deux clubs cette fois-ci se trouvent sur une bonne dynamique. Je pense que c’est ce qui a rajouté une tension supplémentaire à ce match. Mais une fois de plus, je tiens à dire que mon geste n’est pas explicable. Et ce n’est pas parce que la rencontre était importante que je devais faire un tel geste à Banouh.

Vous avez raté ce match face à l’ASO et ce sera aussi le cas face à l’ESS et le CSC…
C’est vrai. J’ai raté ce match face à l’ASO mais heureusement que mes partenaires se sont montrés à la hauteur. Pour ce qui est des deux autres rencontres, ce sera vraiment difficile pour moi surtout qu’il s’agira des adversaires de qualité. Mais c’est à moi maintenant de travailler pour revenir en grande forme. Je ne vais pas me mettre au repos puisque les entraînements ne vont pas se terminer. Je vais travailler à fond pour espérer apporter mon aide à l’équipe. Mais je sais que le coach trouvera les solutions de rechange pour combler mon absence.

Toutefois, vous allez pouvoir prendre part aux deux matchs de la Ligue des champions. Parlez-nous de cette affiche face au WAC ?
Ça reste une rencontre très difficile vu la qualité de l’adversaire du jour. Je dirai aussi que nous sommes à la recherche de notre premier succès depuis l’entame de la phase des poules. C’est vraiment une situation très compliquée pour nous. Malgré cela, nous allons partir au Maroc en conquérants. On ne lâchera absolument rien et on fera de notre mieux pour arracher les trois points de la victoire.

Recherchez-vous la victoire de l’espoir ?
Absolument. C’est le mot qui convient le mieux à cette rencontre. Nous ne sommes pas encore à 100% éliminés. Tant que nous avons encore des chances de passer au prochain tour, il faudra s’accrocher. Mais nous sommes condamnés à gagner en déplacement, ce qui rend notre mission encore plus difficile. Mais nous nous sommes donné le mot pour jouer nos chances à fond jusqu’à la dernière journée afin de ne rien regretter.

Il est vrai que l’USMA ne s’est pas bien défendue depuis l’entame de la phase des poules, mais certains expliquent cela par cette crise qui a secoué le club depuis l’entame de la saison. Est-ce un argument valable à vos yeux ?
Croyez-moi, ce que nous avons vécu depuis le début de saison n’est pas facile à gérer. J’estime que la crise a eu un impact direct sur nos performances en Ligue des champions. Nous nous sommes déplacés en Afrique avec des moyens restreints. C’est vraiment difficile pour un club comme l’USMA de vivre cela. C’est pour cette raison que j’estime que le fait d’avoir atteint la phase de poules est déjà un exploit.

Comment qualifiez-vous ce nul contre Chlef ?
Je dirai que c’est un excellent résultat qui nous permet de rester accrochés à cette troisième place au classement. C’est un bon résultat face à une bonne équipe de l’ASO. De plus, vu la physionomie de la rencontre, je pense qu’on s’estime heureux d’être revenus avec ce point du nul. Je remercie l’ensemble de mes partenaires qui ont fourni de gros efforts lors de ce match et c’est vraiment fabuleux. Ce nul est encourageant pour la suite de notre parcours.

Un mot sur la performance de Mohamed Lamine Zemmamouche qui a stoppé un penalty en seconde période ?
Je dirai que Zemmamouche nous a habitués à stopper les penaltys. C’est vraiment un gardien qui de grandes qualités techniques. Ce n’est pas la première fois qu’il s’illustre dans ce genre de situation. Il nous apporte beaucoup et c’est vraiment une très bonne chose de l’avoir dans l’équipe. Il a largement contribué à ce point arraché en déplacement et il est à remercier.

Est-ce un exploit aussi d’avoir terminé la phase aller à la troisième place ?
Oui. C’est la même situation qu’en Ligue des champions. Terminer sur le podium malgré la difficulté prouve que nous avons des joueurs de qualité qui aiment ce club et qui font leur travail comme il se doit. Maintenant, on essayera d’aller le plus loin possible pour espérer terminer la saison par une belle surprise.

 


Pourquoi pas ? En tous les cas, nous avons les moyens de jouer le titre. Il ne faut pas se mettre la pression par contre. Nous allons tenter de gagner un maximum de rencontre d’ici la fin de saison. Ce sera notre seul objectif lors de la phase retour.

Malgré ces bons résultats, certains trouvent le moyen de critiquer Dziri Bilel. En tant que joueur, quel est votre avis à ce sujet ?
Vous savez parfois les gens critiquent pour rien dire. Aujourd’hui, je dis que si nous sommes à cette troisième place, c’est grâce à Dziri Bilel. C’est un entraîneur qui sait nous parler. Il fait un énorme travail à l’USMA et c’est grâce à lui aussi que nous nous sommes qualifiés en Ligue des champions. J’estime qu’il a été très courageux de prendre l’équipe dans cette situation de crise. Personne n’aurait accepté ce défi. Moi à sa place, je n’aurais pas pris l’équipe. Ceux qui le critiquent n’auraient pas fait mieux que lui. Alors, je dis qu’il ne faut pas accorder trop d’importance à cela. Laissons le staff faire son travail.
 
Quel message avez-vous à faire passer aux supporters ?
J’espère que nos supporters continueront à nous soutenir. Ils savent que la situation financière est compliquée malgré cela, on fait de notre mieux. Nos supporters doivent comprendre surtout que l’USMA doit d’abord mettre fin avec cette crise financière dans l’espoir de renouer avec le chemin des titres. J’espère qu’ils seront patients et compréhensif avec nous.
Entretien réalisé par
 


Lire la suite sur Le Buteur.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites