Le père de Karim Tabbou aux généraux

«Vous ne méritez pas vos galons !»



...

Par Houari A. – Le père et la mère de Karim Tabbou se sont exprimés au lendemain de la parodie de procès qui a causé un grave malaise au détenu d’opinion injustement incarcéré dont il était attendu qu’il soit libéré ce mercredi. «Vous avez brisé notre joie», s’est indigné le père du transfuge du Front des forces socialiste qui a passé six mois derrière les barreaux à la prison de Koléa pour les mêmes accusations fallacieuses que de nombreux militants du Hirak et d’anciens responsables militaires, à savoir le «complot contre l’Etat», «l’atteinte au moral de l’armée» et à «l’unité nationale».

«N’avez-vous pas peur de Dieu ?», s’est interrogé le père de Karim Tabbou en s’adressant aux tenants du pouvoir actuels. «Vous occupez des postes élevés mais vous n’accordez aucun respect aux galons que vous portez», s’est-il indigné, en s’adressant aux quelques généraux qui instrumentalisent l’appareil judiciaire et exercent une domination totale sur des magistrats aux ordres. «Vous ne respectez pas la parole de Dieu, vous avez dépassé toutes les limites, vous vous dites musulmans mais les vrais musulmans n’agissent pas ainsi, les musulmans s’entraident et font preuve d’abnégation en sortant les gens de l’obscurité, alors que vous, au contraire, vous nous y enfoncez», s’est-il insurgé, en accusant le pouvoir de vouloir «tous nous enfermer».

Prenant la parole à son tour, la mère de Karim Tabbou a exprimé sa profonde tristesse en affirmant que la famille trépidait d’impatience de voir enfin son fils libéré. «Nous n’avons ni mangé ni dormi pendant quinze jours en attendant sa libération et voilà que nous apprenons qu’il a été condamné à un an de prison», a-t-elle dit. «Nous avons fait de notre fils un homme cultivé et l’avons fait grandir avec le peu de moyens de subsistance dont nous avons toujours disposé. Si le pays était dirigé par des gens honnêtes, c’est une médaille du mérite qu’ils nous auraient décernée», a-t-elle regretté, en ajoutant que «comme les gouvernants sont injustes, ils l’ont condamné à six mois de prison et nous avions malgré tout accepté le verdict». «Au lieu que vous fassiez preuve de compassion à notre égard en nous voyant regroupés devant la prison depuis 4 heures [du matin] en attendant de voir notre fils enfin libre, au lieu de cela, vous lui avez ajouté six mois de prison supplémentaires», a dénoncé la mère de Karim Tabbou qui a invité les responsables de cet abus de pouvoir caractérisé à se rappeler qu’eux aussi ont des enfants. «Votre progéniture, vous lui amassez de l’argent, vous volez les biens du peuple pour qu’elle vive dans l’opulence alors vous jetez nos enfants en prison !», s’est-elle révoltée en priant Dieu qu’il «châtie les responsables de cette injustice».

H. A.


Lire la suite sur Algérie Patriotique.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites