Le long calvaire des algériens à l'aéroport d'Istanbul



...

Partis en voyage avant les premières mesures de confinement, de nombreux Algériens ne parviennent toujours pas à rentrer au pays, et se plaignent du silence « total » de la part des autorités algériennes.
Plus de 1 000 Algériens sont coincés depuis près d'une semaine dans le hall l'embarquement de l'aéroport international d'Istanbul. Ils lancent un appel de détresse aux autorités algériennes, demandant à être rapatriés dans les plus brefs délais.
Les réseaux sociaux sont leur ultime moyen pour crier leur détresse et le calvaire qu'ils sont en train de vivre au quotidien, en l'absence des autorités concernées censées leur fournir de l'information.
Bizarrement, ni le consulat algérien ni l'ambassade n'ont réagi à cette situation. Même si les vidéos qui ont fait le tour de la toile, ces trois derniers jours, ont créé un élan de solidarité de la part des Algériens résidant en Turquie envers leurs compatriotes en leur apportant des repas chauds et de l'eau, cela n'est pas suffisant.
Ces voyageurs qui ont dû passer des nuits à l'aéroport et dormir à même le sol, dans l'espoir d'être rapatriés, ne cherchent qu'à être rassurés et pris en charge, comme cela a été fait ailleurs et dans d'autres aéroports en Europe pour d'autres Algériens bloqués.
Rafik, cadre à l'université de Bouira, a tenu à nous raconter le calvaire qu'ils ont dû subir pendant sept jours à la zone internationale de l‘aéroport d'Istanbul. Un calvaire passé dans l'attente et la souffrance. « Je m'interroge encore sur notre sort », nous dit-il.

Contacté par le Jeune Indépendant, Rafik se trouve en Turquie pour un stage de perfectionnement dans le cadre des échanges entre les ministères de l'Enseignement supérieur algérien et turc.

Parlant au nom des voyageurs bloqués, il lance un appel aux autorités algériennes pour les rapatrier dans les brefs délais. « On est livrés à nous-mêmes, personne n'est venu nous voir pour nous donner des explications sur la situation dans laquelle on se trouve. Sans repas pendant six jours, sauf une bouteille d'eau et du pain au fromage, et sans prise en charge sanitaire. Cela nous a beaucoup fatigués », a-t-il raconté.

Même si à partir de mardi, après la diffusion à grand échelle de vidéos montrant des scènes de désarroi et d'inquiétude des familles bloquées à l'aéroport, leur situation a connu une amélioration, selon notre interlocuteur. « Pour attirer l'attention des autorités algériennes et les mettre face à leurs responsabilités, nous avons opté pour la diffusion de vidéos montrant la situation catastrophique que nous vivons à l'aéroport », a indiqué le stagiaire.

« Les choses ont bougé un peu, notamment après le tapage médiatique qu'ont provoqué les vidéos que nous avons diffusées. On a eu quand même droit à des repas chauds, des couettes pour les femmes et les enfants, des bavettes et du gel désinfectant », a-t-il fait savoir.

L'ambassade de la Turquie à Alger a réagi au sujet de ces voyageurs pour expliquer la situation. Elle assure que ce blocage est dû « aux précautions prises par le gouvernement algérien pour lutter contre la pandémie du Covid-19. « Nous suivons la situation de près et travaillons pour obtenir l'autorisation requise des autorités algériennes qui permettra aux citoyens algériens de retourner dans leur pays », a indiqué un communiqué de l'ambassade.

Les autorités turques soutiennent qu'elles font de « leur mieux pour alléger les difficultés rencontrées par nos frères et sœurs algériens bloqués à l'aéroport d'Istanbul ». « Les autorités turques offrent chaque jour des biens de subsistance et de première nécessité », ajoute le communiqué. « Nous appelons nos frères et sœurs algériennes à faire preuve de retenue et d'agir conformément aux instructions des autorités dans l'attente des autorisations nécessaires au rapatriement des citoyens Algériens en Algérie », ajoute le communiqué.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites