Fin de la crise pétrolière

Le secrétaire général de l’OPEP optimiste



...

Les perspectives du marché pétrolier, au second semestre 2020, commencent à devenir plus encourageantes à mesure que l’économie mondiale se redresse, a déclaré Mohammed Barkindo, secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

L’Organisation et ses alliés mettent rapidement en œuvre leurs réductions de production, a-t-il déclaré, affirmant que le marché commence à montrer des signes plus positifs. «Au sein de l’OPEP, nous restons prudemment optimistes quant au fait que le pire est derrière nous. Ce que nous avons vu en avril était inimaginable, mais les membres du groupe ont relevé le défi», a déclaré Barkindo dans une interview télévisée, retransmise vendredi en direct de Vienne par Bloomberg.

L’OPEP+ examinera toutes les options lors de sa prochaine réunion en juin, a ajouté le secrétaire général de l’Organisation. Les 9,7 millions de barils par jour de coupures de production, qui ont commencé le 1er mai, devraient progressivement diminuer après deux mois. Il est prématuré de dire si le groupe décidera de modifier ce plan, a-t-il ajouté.

L’alliance tiendra compte de l’état de l’économie mondiale, de la vigueur de la reprise de la demande de pétrole et de l’état de la pandémie de coronavirus dans ses discussions, a encore déclaré Mohammed Barkindo. «Les perspectives pour le second semestre de l’année commencent à sembler encourageantes et favorables à un rebond», a-t-il précisé.

Les membre du groupe ont rapidement mis en œuvre les coupes décidées par l’OPEP++, a déclaré le secrétaire général. Cette réduction combinée, avec des restrictions volontaires supplémentaires pour juin annoncées par l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis et le Koweït, ainsi que des réductions dans d’autres pays, y compris les Etats-Unis, fera baisser l’offre mondiale totale aux alentours de 17,2 millions de barils par jour, a-t-il assuré.

Plusieurs pays membres de l’OPEP ont annoncé leur décision de réduire davantage leur production, pour aller au-delà de l’objectif initialement tracé dans le cadre de l’accord conclu en avril par l’OPEP++.

Ainsi, l’Arabie Saoudite vise à pomper un peu moins de 7,5 millions de barils par jour en juin, contre un objectif officiel d’environ 8,5 millions par jour. Le Koweït et les Emirats arabes unis ont suivi l’exemple de l’Arabie Saoudite en annonçant également des restrictions quotidiennes supplémentaires de 80 000 barils par jour et de 100 000 barils/ jour, respectivement.

Pour rappel, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses alliés hors OPEP avaient décidé, le 12 avril dernier, de baisser la production globale de pétrole de 9,7 millions de barils par jour en mai et juin 2020. Une réduction qui devrait ensuite se poursuivre du 1er juillet à fin décembre 2020, avec des coupes de 8 millions de barils par jour.


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites