Chorfa (Bouira)

 Marche populaire de solidarité avec les détenus d’opinion



...

Des dizaines de citoyens de la commune de Chorfa, à 45 km à l’est de la wilaya de Bouira, ont participé, hier, à une marche populaire de solidarité avec les détenus d’opinion.

Les manifestants, qui ont parcouru près de 2 km sur la RN 15, depuis les 4 Chemins jusqu’au chef-lieu communal, ont scandé le fameux slogan «Doula madania, machi askaria !» (Pour un Etat civil et non militaire). «Ce n’est qu’une marche symbolique.

Cette mobilisation spontanée à Chorfa se veut un message aux tenants du pouvoir, que le hirak n’a jamais cessé et la lutte reprendra de toutes ses forces et pacifiquement dès la levée du confinement dans les prochains jours», dira l’un des manifestants.

En outre, les marcheurs ont dénoncé ce qu’ils ont qualifié de «harcèlement judiciaire à l’encontre des militants et manifestants du hirak». «Le pouvoir ne renonce jamais à ses pratiques. En pleine pandémie de Covid-19, des procès se tiennent dans les tribunaux et des hirakistes sont convoqués par la justice.

Une preuve que le régime n’a pas changé», a fait savoir un militant du hirak à Chorfa. «Libérez les otages, libérez Samir Benlarbi, libérez Karim Tabbou, libérez Brahim Laâlami…», ont crié haut et fort les manifestants.

Par ailleurs, un vibrant hommage a été rendu à Brahim Djeloudi, un sexagénaire de la commune de Chorfa, l’un des fidèles du hirak. Il a été accusé d’«outrage au président de la République». Son procès en justice a été reporté pour la quatrième fois.


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites