Omar Hasnaoui. DG du groupe des sociétés Hasnaoui

«L’Algérie a les capacités de devenir le fournisseur mondial dans le domaine minier»



...

-Comment s’annonce, à votre avis, l’avenir du secteur des mines et carrières, notamment après la mise en place d’un ministère dédié aux Mines, et l’appel du chef de l’Etat à exploiter les gisements de terres rares pour créer des richesses ?

Nous avons applaudi la décision du chef de l’Etat à mettre en place un ministère dédié au secteur des Mines et qui doit jouer un rôle de facilitateur pour les investisseurs et casser un certain nombre de barrières bureaucratiques. C’est le cas pour l’octroi de gisements et le suivi de leur exploitation. Il s’agit aussi de faciliter l’identification du potentiel de notre pays en termes de minerais naturels et à hautes valeurs ajoutées qui aboutiront sûrement à des rentrées en devises dont l’Algérie a besoin en ces temps de crise à la fois économique et sanitaire. Mais pour ce faire, un certain nombre de mesures doivent accompagner ce processus avec la contribution d’autres portefeuilles ministériels, tels que la Formation professionnelle et la Recherche scientifique ainsi que la convergence stratégique avec l’Industrie et le Commerce. En prenant uniquement l’exemple du granite, l’Algérie a les capacités de devenir le fournisseur mondial de cette ressource naturelle disponible en quantité et en qualité dans notre Sahara.

-Qu’attendez-vous de l’appui annoncé par le gouvernement aux industries de la transformation ?

L’appui annoncé par le gouvernement aux industries de la transformation nous redonne confiance dans le secteur de l’industrie pour la promotion du Made In Bladi, la protection de la production nationale et la mise en place de barrières additionnelles aux importations tous azimuts.

-Quelles sont alors les principales préoccupations à prendre en charge dans ce segment pour booster l’investissement ?

Le recensement et l’instauration d’un modèle de statistique fiable pour la maîtrise des données du marché algérien, permettant tout simplement à mettre en place les outils nécessaires d’aide à la prise de décisions. Et ce, avec des indicateurs de performances et des mécanismes de mesures des besoins du marché qui doivent faire l’objet d’une communication ouverte aux professionnels et industriels algériens.

-L’inauguration de l’unité de marbre et de granite de Sidi Bel Abbès ouvre-t-elle de nouvelles perspectives pour le groupe ?

Le groupe des sociétés Hasnaoui a commencé l’aventure de la transformation du marbre et du granite en 2015, avec une petite unité de production de 1000 m²/jour. Il a contacté les carrières algériennes de marbre et cherché des gisements pour l’exploitation depuis cette période. A la grande surprise du groupe, nous avons découvert que l’extrême sud du pays (Tamanrasset) est très riche en granite, alors que 100% du granite en Algérie étaient importés, d’où le lancement du groupe dans l’exploration dans une première phase, puis l’exploitation de quatre gisements de granite et un gisement de marbre à Tamanrasset et ses environs.

Durant cette phase, la stupéfaction du groupe fut grande de découvrir les richesses de notre magnifique sous-sol du Sahara, où il y a des matériaux de haute qualité, avec une diversité de couleurs incroyables, jusqu’à dire qu’il existe des couleurs uniques en Algérie qui n’existent nulle part ailleurs dans le monde, tel que le marbre bleu de Silet et le vert pistache. Depuis, des horizons d’exportations commençaient à se tracer pour le groupe vers l’Europe et l’UAE, mais pour ce faire, il valait mieux exporter le produit fini transformé à haute valeur ajoutée et d’une qualité irréprochable, pour pouvoir conquérir ces marchés.

C’est ainsi que le groupe a décidé d’investir dans une usine avec des équipements de dernière technologie, dotée de capacité de production importante pour, en premier lieu, satisfaire la demande nationale et s’attaquer à l’export par la suite. L’inauguration de cette nouvelle usine basée dans la commune de Sidi Ali Benyoub (village natal des fondateurs du groupe), une zone à promouvoir qui fait partie des Hauts-Plateaux, vient appuyer la volonté politique dans la diversification de l’économie nationale et l’exploitation des richesses minières de notre pays. Cette opportunité qu’a l’Algérie de par sa position géographique et sa proximité avec l’Europe est une aubaine, car le transit time est très réduit en comparaison avec la Chine et l’Inde, qui sont de grands exportateurs. La nouvelle phase pour le groupe est orientée vers l’ouverture d’une expectative à l’export.

-Quel a été l’impact de la pandémie sur le groupe des sociétés Hasnaoui ? Qu’en est-il notamment des projets en phase de réalisation ou de lancement ?

Il faut dire que cette crise sanitaire mondiale, qui a suivi une crise économique en Algérie durant l’exercice 2019, ne fait qu’aggraver le développement économique du pays tout entier.

Le groupe des sociétés Hasnaoui a comme activité principale le BTPH, qui a été touché de plein fouet par cette crise sanitaire avec des arrêts de chantiers durant deux mois et une reprise timide, en staff réduit et avec des conditions de travail très strictes afin de respecter et faire respecter les mesures sanitaires nécessaires. S’ajoute à cela, la fermeture des frontières qui a pénalisé le déplacement des expatriés et des partenaires du groupe, pour le montage d’usines que nous sommes en cours de réalisation et le suivi du programme de formation, de transfert de savoir-faire et des expertises nécessaires pour les différentes activités du groupe.

-Comment votre groupe s’adapte-t-il à une telle situation ?

Le rendement des projets est quasiment réduit à sa moitié depuis l’apparition de la pandémie et nous essayons à tout prix de maintenir nos effectifs pour la sauvegarde de l’emploi et jouer notre rôle de société citoyenne. Nous considérons cette crise comme une situation de force majeure et qui est au-dessus de tous, et qu’il faudra s’adapter en conséquence afin de survivre et considérer cette pandémie comme une leçon de vie ou une expérience professionnelle inédite afin de rationaliser et optimiser le fonctionnement de nos sociétés.

Propos recueillis par  Samira Imadalou


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites