Un jeune entraîneur au chevet de la vieille dame



...


Un jeune entraîneur au chevet de la Vieille Dame. Sans expérience sur un banc, Andrea Pirlo va plonger tout de suite dans le grand bain, en prenant la tête de la Juventus à partir du samedi 8 août, au lendemain de l'élimination du club, par Lyon, en huitièmes de finale de la Ligue des champions.


Sa mission première sera de ramener la Ligue des champions à Turin, qui ne l'a plus vue depuis 1996, en dépit de son écrasante domination sur le championnat national depuis dix ans.


Le champion du monde en 2006 avec l'Italie a déjà évolué quatre ans sous les couleurs bianconeri, entre 2011 et 2015. Il y a remporté autant de titres de champion, une Coupe d'Italie et deux Super Coupes d'Italie.


« Aujourd'hui commence un nouveau chapitre de sa carrière dans le monde du football : de Maestro à Mister », le surnom donné aux entraîneurs en Italie, a écrit la Juventus dans son communiqué.


Une ancienne gloire devenant jeune entraîneur de son club, l'habitude s'ancre ces dernières années depuis Pep Guardiola au FC Barcelone, Zinedine Zidane au Real Madrid ou encore Frank Lampard à Chelsea.


L'ancien milieu de terrain, qui venait d'être nommé entraîneur de l'équipe des moins de 23 ans, profite de l'éviction précoce de Maurizio Sarri, écarté malgré la victoire vendredi 7 août contre Lyon (2-1), insuffisante toutefois pour intégrer le Top 8 européen après la défaite à l'aller (1-0).


La Juventus avait pourtant clos la saison 2019-2020 au plan national par un nouveau titre de champion. La direction du club l'a d'ailleurs souligné dans son communiqué annonçant le départ de Maurizio Sarri : « Le club souhaite le remercier pour avoir écrit une nouvelle page de l'histoire bianconera avec un neuvième scudetto consécutif, couronnement d'un parcours personnel qui l'a fait gravir tous les échelons du football italien. »


Maurizio Sarri avait pris les commandes de la Juventus en début de saison

Mais cette fin de championnat n'avait pas été convaincante, la Juventus accumulant des résultats peu probants à l'échelle de l'histoire du club, perdant par ailleurs les finales de Coupe et de Supercoupe.


La promesse de beau jeu, liée à la venue de Maurizio Sarri en début de saison, n'a pas été tenue, et l'équipe n'a pas donné l'impression d'être en phase avec son entraîneur.


L'élimination en huitièmes de finale de Ligue des Champions par Lyon a été l'événement de trop. La « Juve » avait notamment recruté le portugais Cristiano Ronaldo il y a deux ans pour gagner cette Ligue des champions, qu'elle n'a gagnée que deux fois. Le club turinois reste sur un quart de finale et un huitième de finale dans l'épreuve.


La presse italienne, samedi matin, n'était d'ailleurs pas tendre avec Maurizio Sarri. Si La Gazzetta dello Sport faisait de l'entraîneur le principal coupable de l'échec, TuttoSport et Le Corriere dello Sport étaient encore plus directs avec un « Sarri out » et un « Adieu, Maurizio » en titres. « Malgré un Ronaldo extraordinaire, la Juve est sortie de la Ligue des champions en huitièmes contre Lyon. C'est l'échec de Sarri, qui n'a pas réussi à donner un jeu convaincant à l'équipe », estimait TuttoSport.


Maurizio Sarri avait pris les commandes de la Juventus en remplacement de Massimiliano Allegri, qui arrivait au bout d'un long cycle de cinq ans. Sarri de son côté sortait d'une expérience d'un an avec Chelsea, où il avait remporté la Ligue Europa.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites