ORAN

Lancement de plusieurs projets dans les zones d'ombre



...

Le  coup d’envoi de la  concrétisation d’un bon nombre d’opérations dans le cadre de l’amélioration urbaine a été lancé dernièrement par le wali d'Oran en présence de l'ensemble des membres de l'exécutif de la wilaya d'Oran au niveau de  plusieurs communes enclavées . En effet, un nombre important d’opérations pour l’amélioration urbaine ont été lancées ces tous derniers jours  à travers les localités des  communes de Sidi Ben Yebka, Sidi Chahmi, Ain El Bia et Oued Tlélat, a-t-on appris d’une source bien informée au niveau de la wilaya d’Oran. Une enveloppe financière  en conséquence a été débloquée pour la concrétisation de ces opérations tant attendues par les populations de ces zones enclavées. Les opérations  lancées  par le wali d’Oran, M. Djellaoui Abdelkader concernent notamment, la restauration du réseau routier. Quelque 90 kilomètres de routes seront touchées, selon les précisions de la même source qui fait état de la réalisation de 14 opérations à travers 20 zones d’ombre des communes citées plus haut. Il faut rappeler que des opérations similaires ont été lancées dans les communes de Bethioua, Mers El Hadjadj et Hassi Ben Okba. Au total, il s’agit de plus de 500 opérations d’amélioration urbaine qui sont inscrites au profit des localités enclavées au niveau de la wilaya d’Oran et qui n’ont pas été concrétisées alors qu’un grand nombre d’entre elles dispose de budgets. Il a été révélé, lors d’une précédente réunion de l’exécutif de la wilaya que pas moins de 198 opérations d’amélioration urbaine inscrites disposaient d’enveloppes financières et n’ont pas été concrétisées d’où la décision du chef de l’exécutif, M. Djellaoui, de veiller personnellement au lancement et à la réalisation de celles-ci dans les plus bref délais. Rappelons qu’une enveloppe financière de 4,2 milliards de dinars a été allouée pour la mise en œuvre du programme de développement et d’amélioration du cadre de vie des habitants de 133 zones d’ombre dans la wilaya d’Oran qui compte plus de 500 localités concernés par ce programme. Il est indispensable de souligner que les habitants de ces régions éparses souffrent le martyre à cause d’une multitude de problèmes dues essentiellement à l’absence des commodités d’une vie décente notamment l’état lamentable des réseaux routiers, l’AEP et l’éclairage public qui font souvent défaut. Le manque d’éclairage qui influe beaucoup de manière négative sur leur quotidien notamment durant la saison hivernale où le soleil se couche avant 18 heures. Ces régions baignent dans l’obscurité et bien sûr l’insécurité. Il faut dire que les habitants de ces localités appelées aussi zones d’ombre n’ont pas cessé de dénoncer les conditions défavorables dans lesquelles ils vivent à cause de plusieurs manques enregistrés en matière d’infrastructures de base. Rappelons dans ce volet que le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune avait affirmé, qu’il ne tolérera jamais « des images humiliantes de citoyens vivant encore au Moyen âge ». Le Chef de l’Etat a instruit le ministre de l’Intérieur des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud ainsi que les autres ministres concernés, de trouver une solution aux zones d’ombre enclavées pour leur assurer les services nécessaires en termes d’eau, d’électricité et  routes.                          


Lire la suite sur Réflexion.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites