Grand sud

début du vote dans les bureaux itinérants



...

Le vote a débuté jeudi matin à 08h00 au niveau des bureaux itinérants d'Illizi, de Tindouf et de Tamanrasset, concernés par l’avancement réglementaire de 72 heures de la consultation référendaire sur le projet d’amendement constitutionnel. Dix bureaux itinérants sont déployés dans les zones éparses de trois communes de la wilaya d’Illizi (extrême Sud-est du pays), à savoir Illizi, Djanet et Bordj El-Haouès pour commencer à accueillir les 4.800 électeurs portés sur leurs listes. Un autre bureau itinérant sera ouvert vendredi pour les populations nomades et des zones enclavées de la commune de Bord Omar-Idriss. La wilaya d’Illizi compte un électorat de plus de 82.000 personnes réparties sur 35 centres électoraux coiffant 156 bureaux de vote à travers les six (6) communes que compte la wilaya. Dix (10) bureaux itinérants sont également déployés dans la wilaya de Tindouf (extrême Sud-ouest du pays) pour permettre aux 8.465 électeurs portés sur leurs listes d’accomplir dès ce jeudi leur devoir civique. Six (6) d’entre eux sont déployés dans la commune d’Oum-Laâssel (Bouokba, Oued El-Kherb, Haouaouiche, Hassi-Mounir, Hassi-Beida, et les environs d’Oum Laâssel), et les quatre (4) autres sont désignés pour la commune de Tindouf (Ghar-Djebilet, Tafakoumt, Hassi-Nagua et Chenachène). La wilaya de Tindouf compte, elle, un électorat de 98.097 personnes réparties entre 26 centres électoraux coiffant 198 bureaux de vote. Toutes les conditions ont été prises pour assurer le bon déroulement de la consultation référendaire sur le projet d’amendement de la Constitution, sachant que les bureaux itinérants devront rallier leurs centres électoraux de rattachement le 1er novembre prochain juste avant le début de l’opération de dépouillement, a indiqué à l’APS le coordinateur local de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Mahmoud Cherrad. Dans la wilaya de Tamanrasset (extrême-sud), 21 bureaux itinérants sur les 34 de prévus, ont commencé jeudi à recevoir leurs électeurs portés sur leurs listes parmi les populations des régions éparses de six (6) communes (Tamanrasset, Abalessa, In-M’guel, Idelès, Tazrouk et Tin-Zaouatine). La wilaya de Tamanrasset recense 177.642 électeurs répartis entre 70 centres électoraux coiffant 373 bureaux de vote, dont 34 itinérants. Des représentants de l’ANIE accompagnent les encadreurs des bureaux itinérants, où sont également prévus des équipes médicales et un protocole de prévention sanitaire aussi bien pour les électeurs que pour les encadreurs des bureaux. Bechar: début du vote à Béni-Ounif L’opération de vote pour le projet d'amendement de la Constitution a débuté jeudi matin à travers les zones éparses de la daïra frontalière de Béni-Ounif (110 km au nord de Bechar), a-t-on appris du délégué de wilaya de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE). Deux (2) bureaux mixtes, où sont inscrits 1.828 électrices et électeurs, sont ouverts à travers la zone de Oued Namous et celles de Rosf Ettayba et Fendi avec sur leurs listes respectivement 721 et 1.107 électrices et électeurs, a précisé Dr Abdallah Fassi. Le départ de la caravane électorale de ces deux bureaux a eu lieu à 7 heures du siège de la daïra de Béni-Ounif, en présence des représentants de l’ANIE et des responsables locaux de la wilaya. Le vote pour le projet d'amendement de la Constitution débutera vendredi matin au niveau de sept (7) autres bureaux mixtes, répartis à travers les zones enclavées et éparses des communes de Bechar, Timoudi, Béni-Abbès, El-Ouata, Abadla, Ksabi et Tamtert, pour permettre aux 2.554 électrices et électeurs portés sur leurs listes d’accomplir leur devoir civique, a ajouté Fassi. Un dispositif sanitaire "Spécial vote" est mis en place au titre de la prévention et de la lutte contre la propagation du Covid-19, en étroite collaboration avec la Direction locale du secteur de la Santé et de la Population. Les moyens humains, logistiques et un dispositif sécuritaire sont mobilisés pour les besoins d’un bon déroulement de ce référendum sur le projet d’amendement de la Constitution, a-t-il signalé. La wilaya de Bechar compte un corps électoral de 203.759 électeurs inscrits, dont 87.516 femmes, appelés à voter sur le projet d’amendement de la Constitution au niveau de 542 bureaux, dont neuf (9) itinérants, le tout chapeauté par 98 centres électoraux à travers les 21 communes de la wilaya, avec un encadrement global 4.200 agents, recrutés a cet effet via la plateforme numérique de l’ANIE, a fait savoir M.Fassi. "Nous avons procédé localement à la numérisation de l’opération de révision exceptionnelle des listes électorales et de préparation de ce referendum sur le projet d’amendement constitutionnel", a souligné le délégué de wilaya de l'ANIE. Ouargla: début du vote à El-Borma L’opération de vote a débuté jeudi à 08h00 dans les bureaux de vote itinérants déployés à travers la daïra frontalière d’El-Borma (420 km Sud-est d’Ouargla) pour le référendum sur le projet d’amendement de la Constitution, a constaté l’APS. Il s’agit de six (6) bureaux de vote itinérants désignés pour plusieurs localités, à l'instar de Skaksa, El-Guelta, El-Mengaâ, Hassi-Berkine, Rourdh El-Baguel, Bir-Lahreche et autres, destinés à plus de 7.600 électeurs et électrices inscrits sur leurs listes, a affirmé le coordinateur de la délégation de wilaya d’Ouargla de l'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), Ali Chemsa, en marge du lancement officiel du vote avancé réglementairement de 72 heures. Ces bureaux sont dotés de l’équipement nécessaire pour permettre aux citoyens parmi les populations nomades et aux électeurs dans les zones enclavées de cette région jouxtant les frontières algéro-tunisiennes ainsi que le personnel militaire qui y est déployé, de s’acquitter de leur droit civique dans de bonnes conditions, a ajouté Chemsa. Les moyens humains et logistiques ont été mobilisés pour assurer un "bon" déroulement de cet important rendez-vous de référendum pour le projet d’amendement de la Constitution, a-t-il souligné. Le corps électoral des bureaux itinérants dans la daïra d’El-Borma représente plus de 60% du corps électoral de cette collectivité frontalière, composé de 10.711 électeurs et électrices répartis sur 14 bureaux, selon les données de la coordination de la délégation de wilaya d’Ouargla de l'ANIE. La wilaya d’Ouargla compte un corps électoral de 372.277 électeurs inscrits au niveau de 205 centres électoraux coiffant 951 bureaux de vote à travers ses 21 communes, y compris les six bureaux itinérants d’El-Borma, selon la même source. Face à la crise sanitaire du nouveau Coronavirus (Covid-19), une série de mesures préventives visant à contenir la diffusion du virus a été prise, en application du protocole sanitaire signé conjointement par l’ANIE et le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière pour la tenue de la consultation référendaire, le 1er novembre, sur le projet d’amendement de la Constitution, afin d’éviter toute propagation du coronavirus, a-t-on indiqué. Le protocole comprend notamment des consignes sanitaires obligatoires, dont le port du masque, le respect de la distanciation physique entre les individus dans tous les bureaux de vote, a-t-on signalé à la coordination locale de l’ANIE. National


Lire la suite sur Radio Algérienne.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites