TISSEMSILT

Des secteurs d’utilité publique sans directeurs



...

Il n’est un secret pour personne que des enveloppes conséquentes ont été dégagées par les pouvoirs publics, durant les dernières années pour relancer le développement local et garantir la prospérité au maximum aux habitants, notamment dans les domaines les plus sensibles dont la santé, l’éducation, le logement, l’agriculture et les travaux publics. Seulement, force est de constater que le développement de ces secteurs n’a pas trop bougé notamment dans la wilaya de Tissemsilt, des directions sans directeurs, d’anciens programmes à lancer ou à achever et le tout dans l’application de l’adage qui dit; dans le monde de la médiocrité, il n’y a que le provisoire qui dure. En effet, certaines directions de la wilaya de Tissemsilt vivent depuis quelque temps sans leurs premiers responsables sectoriels respectifs et les raisons demeurent obscures du fait que ces secteurs sont sensibles plus que d’autres et nécessitent la présence du premier responsable du secteur, désormais, à l’exception de la gestion courante de certains secteurs. L’achèvement des différents programmes déjà lancés,  qui malheureusement accusent un énorme retard du à plusieurs raisons, dont ceux déjà précités, à titre illustratif, le secteur du logement qui n’a pas de directeur de l’urbanisme  est géré depuis quelque temps par un intérimaire. Il suffit d’un petit tour à ce secteur et ce dossier pour s’apercevoir qu’à chaque fois, ces chargés nous font sortir une stratégie contestée adoptée jusque là dans la construction des logements et le retard accusé dans la réception. Pourtant, les pouvoirs publics nous ont gâtés en matière de logement, mais le problème réside dans la gestion de ce secteur et l’exécution des multiples programmes, la dernière décision est toujours attendue d’en haut, la tutelle donne ses instructions mais hésite jusque la de désigner un directeur à la tète de ce secteur. Autre secteur qui est lui aussi sensible pour le développement de la wilaya mais cette fois ci, il faut dire qu’il y a une particularité dans ce secteur des travaux publics, selon les informations dont nous disposons, un responsable du secteur est désigné pour les projets à l’intérieur des secteurs urbains (villes) alors que pour les travaux hors secteurs urbains sont confiés à un deuxième responsable, c’est dire qu’en l’absence d’un seul et habituel directeur de wilaya (DTP) ces deux responsables gèrent comme ils le peuvent un secteur dégradé par ses routes et ses ouvrages. Il suffit de voir l’état des routes un peu partout pour se rendre compte que même avec ces deux directeurs, les routes sont impraticables. Le troisième secteur sensible qui demeure lui aussi sans directeur est celui de l’hydraulique, un secteur géré longtemps par un intérimaire, après la mise à l’écart de l’ex directeur par sa tutelle mais voila qu’après que ce responsable intérimaire ne tombe malade, ce secteur est désormais sans directeur ce qui a sérieusement influé sur la distribution de l’eau potable dans toute la wilaya, notamment en cet été passé caractérisé par ce scandale d’une pseudo opération de distribution d’eau potable à Bordj El Emir Abdelkader présentée au ministre. Une fois parti, les habitants n’ont pas vu une seule goute d’eau alors que la récente coupure d’eau à 15 communes et même si elle est justifiée et ordinaire, démontre que rien ne va dans ce secteur et beaucoup reste à faire, à commencer par la désignation d’un responsable à la tète de ce secteur sensible. Pour finir, autres secteurs sont aussi gérés par des intérimaires tels le secteur du tourisme, de la culture…etc.


Lire la suite sur Réflexion.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites