Retour de la chaine Al Jazeera



...

La chaîne d’informations qatarie Al Jazeera a officiellement obtenu son accréditation pour travailler à partir de l’Algérie cette semaine, a rapporté le site Dia-Algérie. Selon la source, c’est le journaliste Atef Kedadra qui a été choisi pour être le correspondant principal de la chaîne à partir d’Alger.  Atef Kedadra, ancien journaliste du quotidien El Khabar, a occupé son premier poste de responsable comme directeur de l’information de la chaîne KBC, appartenant au groupe El Khabar et sous la direction de Ali Djerri. Il a ensuite travaillé un certain temps pour la chaîne Numidia Tv, en tant que rédacteur en chef.  La chaîne Al Jazeera a depuis son retour en Algérie réalisé plusieurs reportages, plus ou moins corrects,  sur l’inauguration de la grande Mosquée la veille du Mawlid Nabawi et l’état de santé du président Tebboune.  Selon certaines sources, le bureau d’Al Jazeera pourra ouvrir son bureau en janvier et pourrait agrandir sa rédaction pour devenir le bureau le plus important de la chaîne d’info qatarie en Afrique du Nord. Rappelons  qu’en 2004, les autorités Algériennes avaient décidé de geler l’activité du bureau de la chaîne Qatariote Al Jazeera à Alger « pour une durée illimitée » , selon des sources fiables qui n’ont fourni aucun détail sur cette décision prise moins d’une semaine après la diffusion par Al Jazeera du programme « directions opposées », de Faisal Al-Qassem , sur la situation en Algérie, au lendemain de la dernière élection présidentielle. « J’ai été informé par le ministère de communication que l’activité du bureau est temporairement suspendue », a expliqué Mohamed Daho, correspondant d’Al jazeera à Alger.  Daho avait déclaré à El Khabar que »le travail des correspondants est en train d’être réorganisé tout en niant avoir appris quoi que ce soit du gel. Certaines sources pensaient que la raison derrière cette décision pourrait être liée au programme mentionné ci-dessus, qui a évoqué  la question des officiers militaires ayant servi dans l’armée française, pendant la révolution de libération nationale. Dans ce programme, plusieurs participants ont parlé de l’état détérioré de droits de l’homme en Algérie et ont critiqué ce qu’ils ont qualifié de » bilan lourd de la politique éradicatrice des putschistes ».


Lire la suite sur Réflexion.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites