Le Polisario sur l’ouverture de «consulats» dans les territoires sahraouis occupés

«C’est une violation de toutes les lois»



...

Le représentant du Front Polisario chargé de l’Europe et de l’Union européenne, Oubi Bouchraya Bachir, a affirmé que le Maroc qui incite des pays à ouvrir des «consulats» dans les villes sahraouies occupées «viole d’une manière flagrante» toutes les lois dans une démarche reflétant «l’échec cuisant» du royaume qui peine à obtenir des acquis sur le plan multilatéral.

Intervenant dans une émission sur la radio britannique BBC consacré au thème de la poursuite par le Maroc de sa politique d’impliquer plusieurs pays dans l’ouverture de «consulats» dans les villes occupées du Sahara occidental, Bachir Oubi Bouchraya a fait savoir que «cette démarche est une violation flagrante de toutes les lois, y compris le droit international qualifiant le Sahara occidental de territoire non autonome en raison de l’occupation militaire marocaine», ajoutant que «cette politique prônée par le Maroc constitue également une violation des accords internationaux de Vienne régissant les relations diplomatiques et consulaires internationales».

Bachir Oubi Bouchraya a indiqué, selon l’APS qui reprend l’information de la BBC, que «le Maroc continue ses violations des lois de l’Union africaine (UA) et de son Acte constitutif qui reconnaît la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et atteste de sa souveraineté et de son intégrité territoriale».

Selon le responsable sahraoui, l’ouverture de «consulats» dans les territoires sahraouis occupés intervient à un moment où «le droit européen était très clair. La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a affirmé que le Maroc ne jouit d’aucune souveraineté sur le territoire du Sahara occidental considéré comme territoire distinct et séparé du royaume du Maroc».

Estimant que ces démarches constituaient «un non-événement pour les Sahraouis», le même intervenant a soutenu qu’«elles reflètent également l’échec du Maroc à obtenir une quelconque reconnaissance des organisations internationales sur le plan multilatéral au long des quatre dernières décennies en dépit de toutes ses campagnes de désinformation». «Devant son échec cuisant au niveau multilatéral, où aucun acquis n’a été réalisé, le Maroc s’est rabattu sur le niveau bilatéral, loin des organisations internationales, en appâtant quelques petits Etats pour l’ouverture de consulats insignifiants sans le moindre service consulaire, dans une opération de propagande visant à leurrer l’opinion publique internationale par sa prétendue souveraineté sur le territoire occupé», a estimé le membre du secrétariat national du Front Polisario.

Et de préciser que «la position des Nations unies et du Conseil de sécurité est claire du point de vue juridique. Elle repose sur la décolonisation et le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination».

L’Union africaine (UA), quant à elle, reste attachée à la qualité de membre fondateur et actif de la République arabe sahraouie démocratique (RASD). Et au niveau européen, les décisions de la Cour de justice de l’Union européenne ne reconnaissent aucune forme de souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, a affirmé le diplomate sahraoui. «Le peuple sahraoui poursuit son processus de libération sous la direction de son représentant légitime, le Front Polisario, jusqu’à ce qu’il puisse exercer son droit à l’autodétermination et à l’indépendance, conformément à la légalité internationale», a conclu M. Bouchraya dans son intervention sur les ondes de la BBC. La sortie médiatique du responsable sahraoui intervient au lendemain de la décision des Emirats arabes unis d’ouvrir un consulat général à Laâyoune, principale agglomération du Sahara occidental occupé.

Abou Dhabi devient ainsi le premier pays arabe à ouvrir une représentation consulaire dans cette ville. Cette décision est considérée par les observateurs comme une provocation à l’égard des Sahraouis et des Algériens.

 

 

L’ONU répond au Maroc

Le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric, a déclaré, jeudi, que l’ouverture de «consulats» dans les territoires sahraouis occupés ne changera pas la position de l’organisation internationale vis-à-vis de la question sahraouie. Dans une déclaration, jeudi, à la presse, M. Dujarric a souligné que la position des Nations unies vis-à-vis de la question sahraouie a été constamment définie par le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, dans ses précédents rapports, stipulant que le territoire sahraoui figure, tel que mentionné dans le dernier rapport, sur la liste des territoires non autonomes, en attendant l’application de la résolution 1514 de l’Assemblée générale, connue par Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux. La déclaration du porte-parole du SG de l’ONU intervient en réponse à une question sur la violation du droit international en Palestine et au Sahara occidental, et il s’agit pour cette dernière de l’ouverture de consulats dans les territoires occupés par le Maroc. A cet effet, M. Dujarric a précisé que la position des Nations unies «n’a jamais changé, et a été réaffirmée à plusieurs occasions, ainsi que dans les rapports et décisions officielles de l’Organisation».


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites