L’OPEP et l’UE plaident pour «des marchés ouverts, transparents et stables»



...

L’évolution du marché pétrolier sous le climat de terreur créé par la pandémie de coronavirus fait craindre le pire pour les pays exportateurs.

L’OPEP, dont l’économie des pays membres dépend très largement de la vente des hydrocarbures, tente de garder le cap en ces temps d’incertitudes. Le marché, qui est fait d’exportateurs et d’acheteurs, vit un temps qui n’arrange ni les uns ni les autres.

C’est d’ailleurs la raison qui préside à des concertations entre l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et certains de ses clients, comme l’Union européenne. La quatorzième réunion du genre a eu lieu à la fin de la semaine écoulée sous des conditions particulières imposées par la Covid-19.

Le communiqué de l’OPEP sanctionnant cette réunion faite par visioconférence sous la présidence de Mohamed Barkindo, président de l’OPEP, et de Kadri Simson, commissaire européen chargé de l’Energie, indique qu’elle fut une occasion «pour souligner l’importance clé des échanges ouverts entre l’OPEP et l’UE, en particulier en période d’évolution sans précédent sur les marchés de l’énergie associée à la pandémie actuelle de Covid-19».

Les représentants des deux institutions relèvent également que pour l’avenir un autre défi à long terme, qui est celui du changement climatique, se posera à tous, ce qui encourage à un dialogue prioritaire pour les deux parties.

Ces dernières reconnaissent les «effets économiques néfastes d’une volatilité excessive des prix du pétrole» et soulignent «l’importance de marchés ouverts, transparents et stables pour garantir une demande prévisible et la sécurité de l’approvisionnement ainsi qu’une croissance économique durable». L’OPEP et l’UE appellent aussi à la nécessité de recourir à des investissements adéquats et opportuns afin d’assurer une reprise durable.

Défendant ses positions et décisions, l’OPEP note que les «mesures historiques et audacieuses prises par ses membres, en collaboration avec ses partenaires dans la déclaration de coopération, qui ont conduit aux ajustements de production les plus importants et les plus longs jamais réalisés, ont pu empêcher un choc encore plus grand sur les marchés du pétrole et de l’énergie, et leur ont ouvert une voie vers une reprise durable à la suite de graves impacts de la Covid-19 sur la demande d’énergie».

L’UE, de son côté, salut les solutions basées sur le marché et souligne la résilience démontrée par le système énergétique européen alors que la pandémie de Covid-19 se déroulait, sans enregistrer de problèmes majeurs de sécurité de l’approvisionnement.

«L’UE estime que la reprise économique post-Covid-19 et la transition vers une économie durable, socialement juste, résiliente et climatiquement neutre, peuvent et doivent aller de pair.» Ceci en réitérant son engagement en faveur d’une reprise verte, numérique et résiliente.

A l’issue de leurs travaux, les deux parties ont convenu de l’importance du dialogue sur l’énergie et ont plaidé pour la multiplication des initiatives dans les enceintes et organisations internationales de l’énergie en vue de promouvoir la coopération et le compréhension mutuelles des moteurs et dynamiques du marché  énergétique, notamment à travers l’amélioration des données et l’adoption d’une plus grande transparence. 


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites