Commémoration du 66e anniversaire de la mort de Didouche Mourad



...

Les participants à une rencontre organisée lundi à l'occasion du 66e anniversaire de la mort de Didouche Mourad ont insisté sur l'impératif de préserver la mémoire nationale et de l'ancrer chez les générations montantes, mettant en avant les énormes sacrifices de ce héros tombé au champ d'honneur pour l'indépendance de l'Algérie. Lors de cette rencontre, organisée par l'association Machaâl Echahid, en coordination avec les Scouts musulmans algériens (SMA), sous le thème "Ensemble pour protéger la mémoire des chouhada", les participants ont précisé que la préservation de la mémoire nationale "permet d'ancrer les principes de la véritable citoyenneté et les valeurs de sacrifice pour la patrie comme l'ont fait nos aïeux qui ont déclenché la glorieuse guerre de libération nationale et libéré le pays du colonialisme". A cette occasion, l'historien Sadek Bekhouche a mis en avant "les énormes sacrifices consentis par le chahid Didouche Mourad, tombé au champ d'honneur pour que l'Algérie recouvre son indépendance, sa souveraineté et sa liberté", soulignant que le héro était très attaché à la préservation de la mémoire des chouhada et de la Révolution. Rappelant les hauts faits de Didouche Mourad, le conférencier a affirmé que le chahid "a pris les armes très tôt car il avait foi en la Révolution et était convaincu que le sacrifice pour la patrie était la clé de la victoire". Dans ce sens, M. Bekhouche a souligné la nécessité d’«adopter le projet de la mémoire dans tous les projets sociopolitiques et de développement et les ancrer dans les consciences des générations montantes pour échapper au sous-développement, comme l’ont fait nos prédécesseurs à l’exemple de Didouche Mourad et de tous les moudjahidine et martyrs qui ont changé le cours de l’histoire et libéré le pays du joug colonial». Le conférencier a également appelé à «libérer la mémoire et l’histoire de la Nation, en se détachant de la terminologie et des concepts que l’Algérie a hérité de la colonisation française, à rétablir les valeurs nationales qui motivent les jeunes, à construire un état fort et à le protéger des conflits géopolitiques extérieurs, tout en œuvrant à conforter le front interne et à préserver l’unité nationale». Pour sa part, le commissaire de wilaya des Scouts musulmans algériens (SMA), Mohamed Ramdani a mis l’accent sur «la nécessité de préserver la mémoire des chouhada qui ont sacrifié ce qu’ils ont de plus cher pour que l’Algérie recouvre sa liberté et son indépendance», soulignant qu’il incombe aux hautes autorités, à la société civile, ainsi qu’à tous les acteurs de conserver la mémoire et de transmettre le massage du chahid, pour préserver l’histoire de Nation, les constantes et l’identité nationale et construire une Algérie nouvelle dont tout un chacun rêve». APS NationalHistoire


Lire la suite sur Radio Algérienne.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites