CAF – FIFA

Anouma remonte les bretelles à Infantino



...

Le président de la FIFA renvoie une piètre image de l’institution qu’il dirige depuis 2015. Sa propension à vouloir régenter le football mondial et plus particulièrement africain à travers le choix des hommes qu’il veut placer à la tête de la Confédération et certaines Fédérations discrédite l’image de la FIFA.

En effet, ces derniers mois, à l’approche d’échéances électorales importantes pour lui, il cherche à imposer son agenda coûte que coûte. Sa volonté de faire et défaire les présidents ne se discute même plus. Avec l’aide de ses affidés sur le continent et quelques-uns de ses collaborateurs à la FIFA, il veut peser de tout son poids dans la prochaine élection du président de la Confédération africaine de football (CAF), prévue le 12 mars 2021 au Maroc. Ses lieutenants lui ont balisé le terrain à la faveur des nombreux voyages qui les ont conduits sur le continent au cours des derniers mois et semaines.

L’Ivoirien Jacques Anouma, candidat à l’élection à la présidence de la FIFA, a poussé un coup de gueule contre Gianni Infantino, l’accusant en des termes à peine voilés de tenter d’influer sur le scrutin du 12 mars prochain. Il lui a rappelé, à juste titre, que de par sa fonction, il doit rester au-dessus de la mêlée et surtout ne pas s’impliquer dans un vote qui concerne les membres de la CAF. Le 19 février 2021, lors de la présentation de son programme de candidat, présenté à Abidjan, l’ancien président de la Fédération ivoirienne a évoqué «un ballet diplomatique» et la notion «d’éthique» dont Gianni Infantino semble avoir fait peu de cas.

Le candidat ivoirien lui a rappelé qu’il a «visité le pays d’un candidat (le Mauritanien) quatre fois, a rencontré deux candidats lors de sa tournée actuelle qui l’a mené au Rwanda». Le coup de gueule de Jacques Anouma fait suite à la déclaration des membres du Comex de la CAF, soutenus par de nombreux présidents de Fédérations, qui avaient dénoncé en début d’année 2021 la tentative du président de la FIFA de mettre sous cloche le football africain.

La sortie médiatique de Jacques Anouma semble avoir porté ses fruits puisque la FIFA a annoncé la visite de son président en Côte d’Ivoire comme l’a réclamé  le dirigeant ivoirien. L’Italo-Suisse ferait mieux de préparer sa défense dans le procès que lui a intenté la justice de son pays au lieu de tenter d’imposer ses pions en Afrique. L’OPA qu’il a réalisée en mars 2017 ne doit pas se reproduire. La CAF doit se libérer des chaînes de la FIFA, version Infantino et ses valets.


Lire la suite sur El Watan.

Find cheap hotels
Publier des annonces gratuites

Petites annonces Babalweb Annonces

Publier une annonce gratuite

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites