Haltérophilie

L’Algérie absente au rendez-vous qualificatif aux JO de Paris-2024



...

L’haltérophilie algérienne ne sera pas présente au Grand Prix II de Doha seniors, qualificatif aux Jeux olympiques Paris 2024, prévu du 4 au 14 décembre, avec la participation annoncée d’environ 500 athlètes (hommes et dames), issus de 70 pays, a-t-on appris, lundi auprès de la Fédération algérienne de la discipline (FAH).

Trois talentueux athlètes algériens toujours en course pour une qualification olympique, devaient être présents à Doha, pour augmenter leur chance pour d’éventuels billets à Paris. Il s’agit du chef de fil Walid Bidani et ses deux compatriotes Aymen Touairi et Sid Ali Fardjellah. « La décision de la non-participation de nos athlètes a été prise par le staff technique national pour des raisons objectives et leur propre calendrier auquel la DTN doit adhérer.

Le staff technique a préféré préserver ses athlètes d’éventuelles blessures, très fréquentes dans notre sport », a expliqué le Directeur technique national (DTN), Mohamed Bouabèche. Et d’ajouter :  » Bidani revient d’une blessure et il est à 85% de ses capacités.

Il a entamé depuis dimanche un stage de plusieurs jours à la salle omnisports de Bordj El Kiffan (Alger), sous la houlette de son entraineur Mezouar Abdelaziz, alors que les deux autres athlètes sont en regroupement en Ouzbékistan avec l’entraineur national, Aouina Abdenacer et son adjoint Mohamed Rouibah ».

Concernant les Jeux olympiques de Paris, chaque pays peut qualifier jusqu’à trois athlètes au maximum et la Fédération algérienne d’haltérophilie espère qualifier au moins deux athlètes, avec l’espoir d’y réaliser un bon parcours, malgré la rude concurrence attendue à Paris.

Les haltérophiles algériens sont animés d’une très grande volonté de décrocher le précieux sésame, tout en espérant éviter les blessures. « Chaque postulant à une qualification aux Jeux olympiques de 2024 devra prendre part à cinq compétitions qualificatives dont deux obligatoires et nos athlètes ont participé à trois. Il leur reste deux, le Championnat d’Afrique en Egypte (Avril-2024) et le Grand Prix de Thaïlande durant le même mois, et une absence signifierait une élimination directe », a affirmé le DTN.

Les athlètes algériens ont jusqu’à l’heure pris part à trois compétitions qualificatives aux JO-2024 dont le Championnat du monde de Riyad (Arabie saoudite) disputé en septembre dernier. Ils seront présents aux championnats d’Afrique seniors (hommes et messieurs) à Ismaïlia en Egypte (2-10 février 2024) et aux Championnats du Monde à Phuket en Thaïlande (31 mars-11 avril 2024).

Selon le dernier classement des qualifications aux JO-2024, de la Fédération internationale d’haltérophilie (IWF), Bidani est le meilleur athlète algérien au « Ranking africain » et il est potentiellement qualifié, alors que Touairi, 25e mondial et le deuxième africain et Fardjellah 24e mondial et derrière un Tunisien.

Il reste maintenant aux athlètes d’améliorer les choses et de confirmer leur potentiel pour composter leur billet pour Paris, un rêve de tout athlète.


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites