Désastre humanitaire à Gaza

l’Algérie convoque le Conseil de sécurité



...

La situation humanitaire critique dans la bande de Gaza a été au cœur des débats d’une séance publique tenue ce mardi dans la soirée par le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies.

Cette session a évoqué notamment la situation alimentaire critique dans cette enclave palestinienne, en proie aux bombardements de l’armée israélienne et un embargo total.

Selon un communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères, la session, qui s’est tenue sur invitation, a été programmée à la demande de l’Algérie, de la Guyane, de la Suisse et de la Slovénie.

La semaine dernière, les États-Unis ont bloqué un projet de résolution soumis par l’Algérie au Conseil de sécurité, exigeant un cessez-le-feu immédiat à Gaza et rejetant toute tentative de déplacement des Palestiniens.

Washington a rejeté le projet de résolution algérien, alors que la plupart des membres du Conseil de sécurité ont été favorables à cette résolution. Seul le Royaume-Uni s’est abstenu lors du vote.

L’Algérie a renouvelé à cette occasion son soutien aux organisations humanitaires onusiennes ainsi qu’à toutes les agences onusiennes et au personnel humanitaire, qui sont la cible de campagnes tendancieuses. Elle a jugé « totalement inacceptable » d’empêcher l’entrée des aides sous de faux prétextes pour en réalité forcer les Palestiniens à quitter leurs terres, réaffirmant à ce propos que l’Algérie « rejette tout plan visant le déplacement forcé des Palestiniens ».

Selon des données fournies par l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés, très peu d’aide humanitaire est entrée dans la bande de Gaza, ce mois-ci, avec une baisse de 50% par rapport à janvier.

Le Commissaire général de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, a indiqué sur la plateforme X, que « l’aide était censée augmenter et non diminuer » pour répondre aux besoins énormes des deux millions d’habitants de Gaza, qui vivent dans des conditions désespérées. La levée du siège pour permettre une aide vitale et des approvisionnements commerciaux significatifs, était attendue depuis longtemps.

En moyenne, près de 98 camions humanitaires sont entrés à Gaza ce mois-ci, a indiqué l’agence des Nations. Plus de 75% de la population de la bande, soit jusqu’à 1,7 million de personnes, ont été déplacées depuis le début des hostilités à la suite des agressions sionistes depuis le 7 octobre 2023.

Depuis plusieurs semaines, les agences des Nations Unies continuent de mettre en garde contre l’aggravation de la crise alimentaire dans l’enclave. Plus de deux millions de personnes sont confrontées à une crise ou à des niveaux d’insécurité alimentaire encore plus graves, selon le Bureau des affaires humanitaires des Nations Unies, OCHA.

En outre 83% des puits ne fonctionnent pas, au même titre que tous les systèmes de traitement des eaux usées, face à l’absence de l’accès à l’eau potable dans les gouvernorats du nord de la bande.

Hier encore, l’ONU a indiqué les forces sionistes bloquent systématiquement l’accès aux personnes ayant besoin d’aide humanitaire dans l’enclave palestinienne, compliquant encore la tâche déjà délicate d’acheminer cette aide dans cette zone, a déclaré l’ONU mardi.

Selon l’OCHA, « il est devenu pratiquement impossible d’effectuer des évacuations médicales et des livraisons d’aide dans le nord de la bande, et de plus en plus difficile dans le sud ».

Tous les convois d’aide prévus dans le nord se sont vu opposer un refus par les forces sionistes ces dernières semaines, le dernier autorisé remontant au 23 janvier, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pire encore, même les convois qui avaient reçu une autorisation, ont été bloqués à plusieurs reprises ou ont essuyé des tirs.

Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.Veuillez activer JavaScript dans votre navigateur pour remplir ce formulaire.Cet article vous-a-t-il été utile ?Cet article vous-a-t-il été utile ? *Cet article vous-a-t-il été utile? Oui Non Notez *Rate 1 out of 5Rate 2 out of 5Rate 3 out of 5Rate 4 out of 5Rate 5 out of 5Nous sommes désolés. Qu’est-ce qui vous a déplu dans cet article ?L’information manque de précisionL’information est incomplèteL’information contient des erreurs (fautes, liens cassés,…)Autre suggestion:Indiquez ici ce qui pourrait nous aider a à améliorer cet article. Envoyer


Lire la suite sur Le jeune indépendant.

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie
Babalweb Annonces Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites