Procès EL Khalifa Bank

L’argent perdu des travailleurs, des chômeurs et des retraités



Le procès El Khalifa Bank entame sa 3e semaine avec l’audition des responsables des sociétés ayant effectué de gros placements, perdus à jamais. Hier, tour à tour, les dirigeants des fonds sociaux, comme la Caisse des retraites et la Caisse de chômage ainsi que des filiales de Sonatrach ont eu du mal à expliquer, devant le tribunal criminel de Blida, la facilité avec laquelle leur trésorerie a été confiée à cette banque. Poursuivi pour les faits de corruption, de trafic d’influence et de perception d’indus cadeaux, Abdelaâli Meziani, secrétaire national de l’UGTA, chargé de l’administration générale, puis président du conseil d’administration de la Caisse nationale des retraites (CNR), qui compte 29 membres, et de son bureau, composé de 7 membres, affirme qu’au mois de mai 2001, s’est tenue la réunion du bureau, en l’absence d’un seul membre. A l’ordre du jour, trois points liés à la finance et un autre dénommé «Divers». Le finan...


Lire la suite sur El Watan.

Commentaires

Publier des annonces gratuites

Autres sites

Sciencedz.net : le site des sciences
Le site des sciences en Algérie


Vous cherchez un emploi? Essayer la recherche d'emploi en Algérie

Babalweb Annonces
Babalweb Annonces
Petites annonces gratuites